Société

Une association humanitaire d'Avignon dans l'enfer de Gaza

Par Thomas Séchier, France Bleu Vaucluse jeudi 31 juillet 2014 à 11:38

Une frappe israélienne sur la bande de Gaza
Une frappe israélienne sur la bande de Gaza © MaxPPP

Depuis la reprise du conflit armé entre le Hamas et Israël, les morts se comptent par centaines dans la bande de Gaza. L'association avignonnaise Gaza, un Pont pour la Paix, tente de venir en aide aux victimes.

Alors que l'espoir d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas se heurte à la réalité du terrain, où plus de 1.300 Palestiniens sont morts - et des milliers d'autres blessés - après bientôt quatre semaines de conflit, les associations humanitaires sont sur le pied de guerre pour venir en aide aux victimes. Dans une zone ravagée par les bombardements incessants de Tsahal, en riposte aux tirs de roquettes qui ne faiblissent pas en direction de l'Etat hébreu, les dégâts matériels et humains sont immenses.

Les populations civiles, premières victimes

L'association Gaza, un Pont pour la Paix a été fondée à Avignon par Philippe Pascal. Il s'est rendu à plusieurs reprises dans la bande de Gaza dans le cadre de missions humanitaires. Aujourd'hui souffrant, il ne peut qu'observer à distance les bombardements quotidiens dont les populations civiles sont les premières victimes.

ITW PHILIPPE PASCAL / GAZA pour internet

Des bombardements incessants

Nasser El Sayed est le co-fondateur de l'association. Ce professeur de Français à Gaza vit avec sa femme et leurs trois enfants. Il témoigne de la situation sur place, où l'on entend le bruit des bombes au téléphone.

ITW NASSER EL SAYED / GAZA (pour internet)