Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une association mosellane collecte des cartables et des vêtements neufs pour les enfants maltraités ou orphelins

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

L'association Une main pour un espoir, présidée par Sandrine Lacroix, tente de venir en aide aux enfants suivis par l'Aide sociale à l'enfance. Cette année, ils souhaitent offrir à une cinquantaine de petits Mosellans, pour leur premier jour d'école, un cartable et des habits neufs.

Sandrine Lacroix, présidente de l'association Une main pour un espoir
Sandrine Lacroix, présidente de l'association Une main pour un espoir © Radio France - Magali Fichter

Moselle, France

A la rentrée, vos enfants vont peut-être avoir un nouveau cartable, ou alors de jolis habits que vous aurez choisi spécialement pour eux. Eux n'ont pas cette chance ! L'association "Une main pour un espoir" tente de venir en aide aux enfants orphelins ou maltraités suivis par l'Aide sociale à l'enfance. Et cette année, les bénévoles lancent l'opération "rentrée solidaire" : l'idée, c'est de gâter une cinquantaine de petits Mosellans de 3 à 12 ans, en leur offrant, pour leur premier jour d'école, un cartable et des habits neufs, en tout cas en partie.

Des affaires neuves et personnalisées

Pour Sandrine Lacroix, la présidente de l'association,  le fait que ces affaires soient neuves a son importance : "Le jour de la rentrée scolaire, qui est quand même stressant, angoissant, ces enfants-là n'ont pas la chance d'avoir des parents qui les accompagnent et qui les gâtent. Eux, leurs affaires, c'est souvent de la récup'. L'idée du projet, c'est qu'ils se disent, cet objet est à moi, ça n'a jamais été porté, et on a pensé à moi en tant qu'individu". Pour cela, les bénévoles s'organisent avec les foyers pour avoir quelques infos sur les goûts des enfants, leurs groupes ou dessins animés préférés, pour pouvoir personnaliser au maximum les dons. 

Sandrine Lacroix l'affirme : ces enfants de l'ASE sont parfois un peu "oubliés" de la solidarité, alors qu'ils ont des vies extrêmement dures. "Mais ce sont les adultes de demain, et ils doivent pouvoir avoir l'occasion de voir que le monde n'est pas fait que de violence, de maltraitance, mais aussi, parfois, de solidarité."

Pour aider l'association, rendez-vous sur la page Facebook "Une main pour un espoir". Vous pouvez faire des dons d'affaires ou participer à la cagnotte.

Choix de la station

France Bleu