Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Une association propose une aide aux victimes au sein du commissariat central du Havre

lundi 11 mars 2019 à 8:48 Par Jérôme Collin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Depuis quelques semaines, l'association AVRE76 assure une permanence tous les lundi matin au commissariat central du Havre. L'idée est de venir en aide aux victimes, des les guider dans leurs procédures judiciaires.

Le commissariat central de police du Havre accueille une permanence de l'association AVRE 76
Le commissariat central de police du Havre accueille une permanence de l'association AVRE 76 - -

Le Havre, France

Déposer une plainte directement au commissariat de police n'est pas chose facile. "Quand on a ce statut de victime, on a tendance à se renfermer sur soi-même, à accepter la situation", confirme Yannick. Ce Havrais fait face à un conflit avec sa voisine depuis octobre 2018. Tapage diurne et nocturne, agressions, insultes, menaces de mort : sa vie de famille est gâchée. Après avoir déposé deux plaintes, il a décidé de solliciter le soutien de l'association AVRE (Aide aux victimes par la réparation et l'entraide) 76

Depuis la mi-janvier, l'association tient une permanence directement au sein du commissariat central du Havre. Elle est assurée chaque lundi matin, de 10h à 13 heures. L'idée est de travailler en collaboration avec les services de police, pour assurer une écoute des victimes et les aider dans leurs procédures judiciaires, pas toujours très compréhensibles. "C'est un vrai labyrinthe. Ce n'est pas facile de s'y retrouver. Là, avec l'aide de AVRE 76, je ne me sens pas seul", témoigne Yannick.

Guider au cours des démarches judiciaires

A la permanence au commissariat central du Havre, des psychologues sont présentes en cas de nécessité. Les victimes sont écoutées. "On est là pour les rassurer. On a des personnes parfois vulnérables, notamment en raison de leur âge. Elles ne comprennent pas toujours toutes les conséquences d'une plainte. On est là pour leur expliquer", souligne Valérie Voipierre-Lemaître, coordinatrice pour l'association AVRE 76.

Il y a une vraie écoute. Il y en a aussi avec la police, mais on sait qu'ils ont beaucoup de travail. La relation est complémentaire", Yannick

La plupart des cas traités sont des affaires de violences conjugales, de harcèlement, de conflits de voisinage et d'escroquerie. Le travail réalisé par AVRE 76 est un précieux gain de temps pour toutes les parties. Et cette collaboration est très formatrice selon Olivier Beauchamp, commissaire-divisionnaire du Havre. "On fait un gros de travail de formation des fonctionnaires pour qu'ils soient plus sensibles à la détresse. C'est une bonne chose, cela permet d'avoir une autre sensibilité de l'approche des victimes", explique-t-il.

Au total, AVRE 76 compte huit permanences pour venir en aide aux victimes. Six au Havre, une à Fécamp et une autre à Bolbec.