Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société

Une biographie du Vauclusien Jean-Louis L'Homme, sculpteur de talent et collaborateur fusillé à la Libération

vendredi 13 juillet 2018 à 17:04 Par Daniel Morin, France Bleu Vaucluse

"Des mains en or, une âme noire" : le sous-titre du livre que l'historien Raphaël Mérindol consacre au sculpteur vauclusien Jean-Louis L'Homme résume parfaitement le parcours de cet artiste né en 1879 et fusillé à la Libération. Artiste de grand talent, mais raciste et collaborateur.

En couverture du livre de Raphaël Mérindol : L'Encapaïre, une statue en plâtre montrant un marteleur de faux
En couverture du livre de Raphaël Mérindol : L'Encapaïre, une statue en plâtre montrant un marteleur de faux © Radio France - Daniel MORIN

Vaucluse

Cela faisait plusieurs années que l'historien Raphaël Mérindol, fils et petit fils de sculpteur, travaillait à la biographie de Jean-Louis L'Homme, né en décembre 1879 dans le village de Saint-Romain en Viennois. Le travail de recherche n'a pas été facilité par la personnalité complexe et le parcours sombre de cet artiste de talent, reconnu par ses pairs à l'époque, mais que ses convictions politiques ont conduit très jeune sur le chemin du racisme et de la collaboration. Il se définissait lui-même comme "hitlérien à 100%"...   

Fusillé à la Libération en 1944 

Reconnaître le travail de l'artiste, tout en rejetant l'homme et ses idées : la voie était étroite pour Raphaël Mérindol, par ailleurs élu d'opposition à la Mairie d'Avignon (élu en 2014 sur une liste Front national). Le livre enfin édité, il s'attache aujourd'hui à un autre combat, faire réapparaître la signature du sculpteur sur le bas-relief en pierre (consacré au Mutilé du Travail) visible au premier étage de l'hôtel de ville d'Avignon. Le nom de Jean-Louis L'Homme avait été effacé à la Libération. Le sculpteur "aux mains d'or et à l'âme noire", lui, a été fusillé en 1944. 

L'auteur Raphaël Mérindol s'entretient avec Daniel Morin

"Jean-Louis L'Homme, des mains d'or, une âme noire" de Raphaël Mérindol aux éditions l'Ephémère avec le soutien du Conseil départemental de Vaucluse (25 euros).

Jean-Louis L'Homme, jeune mais déjà très engagé politiquement...  - Radio France
Jean-Louis L'Homme, jeune mais déjà très engagé politiquement... © Radio France - Daniel Morin
L'auteur et élu d'opposition d'Avignon Raphaël Mérindol  - Radio France
L'auteur et élu d'opposition d'Avignon Raphaël Mérindol © Radio France - Daniel Morin