Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une boulangerie de la Creuse va être sauvée par un élan de solidarité

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Un soulagement pour la boulangerie de Bellegarde-en-Marche, elle est presque tirée d'affaire. Un comité de soutien a réuni plus de 12.000 euros pour éponger les dettes de ce commerce. Le tribunal de commerce de Guéret laisse deux mois pour trouver les 3.000 euros qui manquent.

Les boulangers de Bellegarde-en-Marche entourés de leur comité de soutien et des élus
Les boulangers de Bellegarde-en-Marche entourés de leur comité de soutien et des élus © Radio France - Olivier Estran

Bellegarde-en-Marche, France

La boulangerie de Bellegarde-en-Marche est presque sortie du pétrin. On vous a parlé sur France Bleu Creuse de cette belle opération de solidarité. Des habitants de cette commune proche d'Aubusson ont lancé une cagnotte sur internet pour aider ce commerce à éponger ses dettes.

En l'espace d'un mois, ils ont réuni plus de 12.000 euros. Du coup la justice offre un nouveau sursis : le tribunal de commerce de Guéret laisse jusqu'au 23 juillet aux boulangers pour boucler leur budget.   

Une dizaine de personnes ont fait le chemin depuis Bellegarde-en-Marche pour les soutenir devant le palais de justice : "J'en ai eu les larmes aux yeux quand je suis arrivée et que tout le monde était là, raconte, très émue, Laurence Lécuiller la boulangère, il y a quand même 170 foyers qui ont participé à la cagnotte, je trouve ça énorme, je n'aurai jamais assez de mercis."

Des dons depuis Figeac, Marseille et Washington !

Des habitants, des clients, des élus sont venus plaider la cause de la dernière boulangerie de leur commune. Le commerce est en redressement judiciaire, en difficultés depuis 2014 après de gros investissements pour refaire le fournil et se moderniser.

"Une boulangerie c'est la vie, on y tient, expliquent Marie-Christine et Patrick des clients fidèles, on a bien sûr contribué, tous comme nos enfants. Même notre fille qui est à Washington à participé à cette cagnotte."

"Il reste 3.000 euros à trouver, on est très confiants, ajoute Raphaël Mérot, un des fondateurs de la cagnotte. L'appel a été entendu bien au delà de la Creuse. On a reçu des dons de Figeac (Lot) et même de Marseille !

"La boulangerie c'est essentiel ajoute-il. Tous les gens se retrouvent, discutent dans ce commerce, et puis c'est du pain, le premier aliment indispensable. Et qui plus est, nos boulangers sont des gens courageux, qui n'arrêtent pas de travailler et qui vivent chichement, ils méritent d'être aidés." 

"Ce commerce est viable" - Jean-Pierre Bonnaud, maire de Bellegarde-en-Marche

Jean-Pierre Bonnaud, le maire de Bellegarde-en-Marche, est venu aussi apporter des éléments à la justice : "Cette boulangerie est viable. Chaque jour, on a besoin de pain pour 300 repas à la maison de retraite et à la cantine de l'école. Et puis elle est bien située sur la route qui va de Crocq à Chénérailles. Je suis confiant sur l'avenir de ce commerce."

Le tribunal de commerce examinera de nouveau le dossier le 23 juillet. En attendant la cagnotte lancée par les habitants reste ouverte.

Choix de la station

France Bleu