Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : une cagnotte pour aider les parents d'un enfant malade à Pouillon

-
Par , France Bleu Gascogne

Pour permettre aux parents de rester auprès de Lucas à hôpital! L'intitulé de la cagnotte Leetchi est sobre et résume très bien le propos. Depuis lundi dernier, ce couple de Pouillon dans les Landes demande de l'aide. Son fils Lucas est hospitalisé depuis maintenant quatre semaines à Bordeaux.

Lucas est hospitalisé depuis le 24 août.
Lucas est hospitalisé depuis le 24 août.

Lucas a 17 ans et il est atteint du syndrome de Williams-Beuren depuis sa naissance. Il s'agit d'une maladie rare liée à une anomalie génétique. Et depuis sa naissance, le jeune Landais a connu bien des souffrances et bien des opérations. Or cela fait maintenant depuis le 24 août qu'il est hospitalisé; d'abord à Dax et maintenant à Bordeaux. Lucas souffre désormais d'une infection aux poumons. Peut-être une maladie auto-immune. Les médecins en ignorent toujours les causes. 

Plus de 400 euros de frais par semaine

En attendant Lucas est à l'hôpital de Bordeaux et ses parents sont à ses côtés non stop depuis 4 semaines. Une évidence pour eux mais cela a un coût. Sylvain le papa fait les comptes: "Au début, je faisais les allers-retours tous les jours et ma femme restait sur place mais ça devenait compliqué d'être seul pour gérer Lucas. J'ai demandé à mes employeurs si c'était possible d'être arrêté pour être auprès de mon fils. Plus les semaines passent et plus on est là. Or il n'y a qu'un seul lit d'accompagnant, sachant qu'il est payant. Les plateaux repas sont aussi payants. Donc on a décidé de prendre un hôtel, à 600 mètres de l'hôpital. Si on fait le calcul de tout ce qu'on doit payer à l'hôpital et à l'hôtel, on en est à plus de 400 euros de frais par semaine. Sans compter le gasoil et le repas de midi. Plus on avance et plus on a du mal à s'en sortir. On se noyait un petit peu." D'où cette cagnotte. "Une idée de la famille" précise Sylvain, un peu gêné. 

On a besoin d'être à côté de lui. - Sylvain, le papa

"Tout ça nous coûte mais on n'arrive pas à le laisser. On a besoin d'être à côté de lui. Jusqu'à présent, on pouvait s'en sortir avec nos salaires mais vu qu'on est maintenant en arrêt, nos salaires vont diminuer. Soit on  reprend le travail et on laisse Lucas seul, soit on reste avec lui et on demande du soutien." avoue Sylvain la gorge serrée. 

Ce samedi, la cagnotte a déjà collecté près de 2000 euros. "La solidarité existe encore" remercie Sylvain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess