Infos

Une cavalière du Gard privée des Jeux paralympiques de Rio

Par Fabien Randrianarisoa, France Bleu Gard Lozère jeudi 8 septembre 2016 à 12:04

La cavalière Verity Smith, son cheval Kit, et son chien Uffa.
La cavalière Verity Smith, son cheval Kit, et son chien Uffa. © Radio France - Fabien Randrianarisoa

La cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Rio 2016, l'athlète Verity Smith l'a regardée depuis chez elle, près de Nîmes. Pour cette compétition, la fédération internationale d'équitation lui impose de porter un bandeau, aveugle à 90%, elle refuse.

Verity Smith monte à cheval depuis qu'elle a trois ans, aujourd'hui elle est devenue la seule cavalière aveugle au monde, à se mesurer à des athlètes valides.

En 2012, un accident de voiture la prive des Jeux paralympiques de Londres. Mais Verity Smith ne lâche pas le morceau, un an plus tard, elle remonte en selle.

"Quand je monte à cheval, je n'ai plus de handicap, je suis comme un centaure". Verity Smith

Avec son cheval Kit, elle s'entraine dur pour les qualifications aux JO de Rio, mais la fédération d'équitation internationale douche ses espoirs, en changeant son règlement. Dorénavant les aveugles sont obligés de porter un masque sur les yeux.

Verity Smith, cavalière aveugle, et compétitrice

Mais la cavalière britannique, aveugle à 90%, entrevoit un léger filet de lumière dont elle ne peut se passer, elle refuse. Pour faire bouger les choses, elle lance la campagne Beat the blindfold (Battre le bandeau), sa pétition réunit 2 548 signatures.

Face au succès de la mobilisation, la fédération internationale d'équitation fait marche arrière, et repasse à l'ancien règlement. Mais le décret ne sera appliqué qu'en novembre. Trop tard pour Rio.

Partager sur :