Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une centaine d’habitants de Château-Gontier sans Internet ni téléphone fixe depuis près de trois semaines

samedi 12 janvier 2019 à 6:38 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

Une centaine d'habitants de Château-Gontier n'ont plus d'Internet ni de téléphone fixe depuis Noël.

Les câbles Orange sont toujours par terre dans ce quartier de Château-Gontier.
Les câbles Orange sont toujours par terre dans ce quartier de Château-Gontier. © Radio France - Charlotte Coutard

Château-Gontier, France

Un centaine d'habitants de Château-Gontier-sur-Mayenne sont un peu coupés du monde depuis Noël, à cause d'une grosse coupure d'Internet et de téléphone fixe, dans ce quartier résidentiel du Nord de la ville. Cela fait donc près de 20 jours que ça dure.

Un accident de tracteur à l'origine de la panne

Cette coupure est due à un accident. Un tracteur a arraché les câbles téléphoniques et a fait tomber des poteaux rue du Val de Mayenne. Les poteaux ont été redressés, les câbles eux pendent ou traînent par terre. Jean-Claude, un habitant du quartier, a tout vu, il suivait le tracteur.

"Il a tout arraché"

"C'est un tracteur qui circulait, qui arrivait chez lui, il n'a pas fait attention, il avait laissé sa fourche en hauteur et il est descendu chez lui tous les câbles, avec sept ou huit câbles. Il a tout arraché, il y a deux ou trois poteaux qui sont venus en même temps, c'était la catastrophe. Je le suivais et quand je suis arrivé à la maison, j'ai regardé aussitôt ma ligne téléphonique, j'ai bien vu qu'il n'y avait plus rien", explique Jean Claude.

"On n'a pas été mis au courant"

"On n'a plus Internet depuis le 24 décembre. C'est gênant. Nous on a la chance d'avoir une parabole pour la télé, mais les voisins qui ont la télé par Internet, ils n'ont rien du tout. Pas de téléphone fixe non plus. Ce qui est désolant aussi c'est qu'on n'a pas été mis au courant, on n'a même pas eu un petit mail pour nous indiquer qu'il y avait un souci et que ce serait remis prochainement", regrette cet habitant.

Jean-Claude, un habitant du quartier.

Les habitants s'impatientent

Plus d'Internet, ni de téléphone fixe, et dans certains cas, plus de télévision non plus. C'est gênant pour Laurent, un autre habitant. 

"On est vachement dépendant de tout cela"

"Tous les jours on se rend compte qu'on est vachement dépendant de tout cela. Par exemple pour un demandeur d'emploi, moi je fais de l'Intérim j'en ai besoin pour signer mes contrats par Internet, rentrer mes heures, payer mes fiches. Pour ceux qui bossent par Internet aussi, qui sont obligés de rester au boulot le soir jusqu'à pas d'heure parce qu'il n'y a plus d'Internet à la maison. Ça complique un peu la vie mais on fait avec", sourit le jeune homme de 29 ans.

Le reportage France Bleu Mayenne de Charlotte Coutard.

Isabelle a plus de mal à garder son calme. Elle a appelé plusieurs fois Orange, et elle a le sentiment de se trouver face à un mur. "On en a marre, parce qu'à chaque fois ils nous disent des dates chez Orange, et à chaque fois on n'a rien. C'est des promesses en l'air. Faut qu'ils arrêtent de mentir c'est agaçant. On se fâche au téléphone, quand on arrive à les avoir au téléphone", s'énerve Isabelle.

Certains habitants ont reçu un mail d'Orange, leur indiquant un rétablissement complet au plus tard le 17 janvier, mais Orange a déjà envoyé à trois reprises le même type de mail, à chaque fois, la date des réparations est repoussée. Mais les agents d'Orange promettent d'intervenir ce lundi pour commencer les réparations. Les habitants espèrent un geste commercial.