Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tarn : Une centaine de joueuses du club de foot de Saint-Sulpice claquent la porte pour sexisme

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le club tarnais de Saint-Sulpice a vu partir 86 de ses footballeuses. Des petites sections aux équipes seniors, elles ont préféré claquer la porte plutôt que de continuer à être discriminées.

Des féminines de tous les âges ont claqué la porte du club de St Sulpice dans le Tarn (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Des féminines de tous les âges ont claqué la porte du club de St Sulpice dans le Tarn (PHOTO D'ILLUSTRATION) © Radio France - Maxime Becmeur

Les femmes ne sont pas traitées de la même manière que les hommes et le foot ne fait pas exception.

Les joueuses du club de football de Saint-Sulpice en avaient assez des différences pesantes : pas de terrain d'honneur, pas de transports, pas de chauffage dans le vestiaire et parfois même un vestiaire pas nettoyé.

Julie Druard, milieu offensif de l'équipe explique que ça ne pouvait plus durer : "Quand on fait un bilan sur l'année, on se rend compte de l'accumulation des différences qui sont faites entre les garçons et les filles. Les choses ne pouvant évoluer, on a pris la décision commune de partir." De 7 à 45 ans, elles ont décidé de quitter le club, faute de pouvoir y jouer normalement. 

86 d'entre elles ont rejoint le FC Vignoble 81. Le district du Tarn déplore le manque de dialogue et considère que les torts sont partagés estimant que "le règlement c'est le règlement".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu