Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une centaine de manifestants à Amiens pour sauver l'Aquarius

samedi 6 octobre 2018 à 18:30 Par Hajera Mohammad, France Bleu Picardie

Une centaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 6 octobre à Amiens pour défendre l'Aquarius. Le navire qui vient en aide aux migrants en mer Méditerranée risque de perdre son pavillon panaméen et de rester coincer dans le port de Marseille.

Une centaine de manifestants devant la Maison de la Culture à Amiens pour soutenir l'Aquarius le 6 octobre 2018.
Une centaine de manifestants devant la Maison de la Culture à Amiens pour soutenir l'Aquarius le 6 octobre 2018. © Radio France - Hajera Mohammad

Amiens, France

La plupart des manifestants ont suivi le mot d'ordre : venir vêtu en orange, aux couleurs du navire et des gilets de sauvetages envoyés au migrants secourus en pleine mer Méditerranée par l'Aquarius. Une centaine de personnes se sont rassemblés ce samedi après-midi, devant la Maison de la Culture à Amiens pour apporter leur soutien au bateau.

Vague orange pour sauver l'Aquarius

Le navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières, risque de perdre son pavillon du Panama, après avoir perdu déjà celui de Gibraltar. Impossible dans ce cas de poursuivre ses missions de sauvetage. Il pourrait rester coincé dans le port de Marseille qu'il vient de regagner. Sabine est tout simplement _"scandalisée par ce qui se passe, qu'on laisser des gens mourir en mer"_, "on se trompe de cible", dit-elle. L'attaque du siège de SOS Méditerranée à Marseille, vendredi dernier, par des militants identitaires , ne la rassure pas non plus.

"Ce qui me fait très peur, c'est que tout le monde se couche devant l'extrême-droite - Sabine, manifestante

Dans la foule, beaucoup d'associations et de collectifs qui viennent en aide aux migrants sont représentés. Sylvette Chevalier dirige la Cimade à Amiens et elle recueille régulièrement des témoignages de ceux qui ont vécu la traversée maritime, au péril de leur vie : "Il y a une femme qui était sur un radeau avec son bébé. Elle est encore à Amiens et son bébé est suivi au CHU parce qu'il avait avalé de l'eau et on l'a sauvé de justesse." 

Une centaine de manifestants à Amiens pour sauver l'Aquarius

30 000 vies sauvées depuis deux ans

Mohamed, réfugié guinéen, l'a vécu lui aussi, cette traversée infernale. C'était en 2016, ils étaient 23 à bord d'un bateau pneumatique qui a chaviré. C'est un autre bateau de bénévoles (pas l'Aquarius) qui est venu le secourir. Sans ça, il serait sûrement mort dit-il. Alors pour lui, c'est important de participer à ce rassemblement et de soutenir l'Aquarius. "Il y en a beaucoup derrière qui veulent essayer ce que nous on a essayé. Du coup, si le bateau ne fonctionne plus, ça va être dramatique car il y a aura beaucoup plus de morts", affirme le jeune homme.

"Si le bateau ne fonctionne plus, ça va être dramatique, il y en aura beaucoup plus de morts" - Témoignage de Mohamed, réfugié guinéen

Ces deux dernières années, l'Aquarius a sauvé près de 30 000 personnes en mer Méditerranée. D'autres migrants n'ont pas eu cette chance . Depuis 2014, 15 000 personnes sont mortes en tentant de la traverser sur des embarcations de fortune. 

Rassemblement de manifestants devant la Maison de la Culture à Amiens pour soutenir l'Aquarius, le 6 octobre 2018. - Radio France
Rassemblement de manifestants devant la Maison de la Culture à Amiens pour soutenir l'Aquarius, le 6 octobre 2018. © Radio France - Hajera Mohammad

Une pétition en ligne a également été lancée, fin septembre, pour soutenir l'Aquarius. Elle a déjà recueilli plus de 200 000 signatures.