Société

Une centaine de migrants en provenance de Calais attendus en Mayenne

Par Marion Dambielle-Arribagé, France Bleu Mayenne lundi 24 octobre 2016 à 20:07

Les migrants sont amenés en car vers les CAO répartis un peu partout sur le territoire
Les migrants sont amenés en car vers les CAO répartis un peu partout sur le territoire © Maxppp - Julien Mattia/ Wostok Presse

L'évacuation de la "Jungle" de Calais a commencé ce lundi matin et va durer plusieurs jours. Pour les milliers de migrants, direction les 287 CAO répartis un peu partout en France. Un premier car doit arriver à Sainte-Suzanne dès ce soir. Un autre est attendu ce mardi à Laval.

Un car, avec à son bord une cinquantaine de migrants, est parti ce lundi après-midi à 15h08 de Calais, direction Sainte-Suzanne et son ancien Ehpad, transformé en CAO, Centre d'Accueil et d'Orientation. Il devrait arriver à destination entre 21h et 22h. A son bord : une cinquantaine de migrants. On ne connait pas encore leur nombre exact, ni leurs nationalités. On sait seulement qu'il s'agit d'hommes seuls. Pas de familles donc, ni de mineurs isolés.

Un autre car attendu demain à Laval

Un autre car en provenance de Calais est attendu en Mayenne dès ce mardi. Cette fois, il se rendra à l'Afpa, à Laval. L'Association pour la Formation Professionnelle des Adultes accueille déjà un CAO. Elle avait en fait pris le relais lorsque le VVF de Sainte-Suzanne, qui avait hébergé des migrants l'hiver dernier, avait été rendu aux vacanciers au mois de mars dernier. Le CAO de l'Afpa avait une capacité maximale de 30 places. Cette capacité a été augmentée, pour atteindre 70 places. Actuellement 19 migrants y logent. Dès aujourd'hui, ils seront donc rejoints par une cinquantaine d'autres.

Permettre un examen des situations individuelles

A Sainte-Suzanne, c'est l'Adoma (ancienne Sonacotra) qui va gérer le lieu. Quatre salariés d'Adoma seront présent en permanence : la directrice du centre, deux travailleurs sociaux et un agent de sécurité. A Laval, c'est France Terre d'Asile qui se charge déjà des migrants accueillis à l'Afpa, et qui va donc poursuivre sa mission.

L'objectif des CAO est de proposer un accueil digne aux migrants, le temps que leur situation administrative soit examinée au cas par cas. Le temps par exemple qu'ils fassent une demande d'asile, et qu'elle soit instruite, ce qui peut prendre plusieurs mois. Si le CAO de l'Afpa, à Laval, peut accueillir des migrants sur une période assez longue, le préfet de la Mayenne, en revanche, a assuré que le CAO de Sainte-Suzanne lui, serait ouvert sur un temps limité, au plus tard jusqu'au 31 mars 2017.

Partager sur :