Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - L'hôtel de Saint-Julien-des-Points en Lozère occupé par de jeunes squatteurs

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Pas de heurt mais grosse colère des habitants et des élus du secteur de Saint-Julien-des-Points aux confins de la Lozère et du Gard, ce vendredi. L'hôtel des Cévennes, inutilisé depuis une quinzaine d'années, a été "réquisitionné" par des jeunes sans toit qui s'estiment dans leur droit.

 L’hôtel des Cévennes "squatté" selon les habitants de Saint-Julien-des-Points (Lozère)
L’hôtel des Cévennes "squatté" selon les habitants de Saint-Julien-des-Points (Lozère) © Radio France - Ludovic Labastrou

Près de 100 personnes dont nombre d'élus, sont venus soutenir ce vendredi, la famille Meynadier. Son hôtel (inutilisé depuis 15 ans) a été investi mardi dernier par une dizaine de jeunes qui se disent sans autre possibilité de se loger.

Des squatteurs, s'insurge-t-on à Saint-Julien-des-Points, village de 117 habitants en Lozère distant d'une vingtaine de mètres de Sainte-Cécile-d'Andorge dans le Gard. La manifestation - déclarée - a été encadrée par une trentaine de gendarmes mais n'a pas - même si la colère est vive - donné lieu à des affrontements.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Reportage à Saint-Julien-des-Points en Lozère.

L'hôtel des Cévennes, construit dans les années 50, par la famille Meynadier, était inoccupé depuis une quinzaine d'années. La mairie de Saint-Julien-des-Points à un projet de reconversion - non encore finalisé - en attendant, il reste une propriété privée. Et "la propriété privée, cela se respecte en Cévennes".

Je ne suis plus chez moi, ça me révolte.

Constatant dans la soirée de mardi que l'hôtel des Cévennes était inoccupé, la dizaine de jeunes, "des saisonniers, des salariés du spectacle vivant, en grande précarité et sans toit" ont décidé de "réquisitionner le lieu". Une propriété privée.

Une porte-parole anonyme des occupants sans titre.

Le squat ne dure jamais très longtemps en Cévennes

Une centaine de personnes a participé à la manifestation déclarée. Parmi elle, le maire de Saint-Julien-des Points en Lozère (à un jet de pierre du Gard). "Nous ne sommes pas habitués, dans un village de 117 habitants, à être squattés", dit André Deleuze, "mais cela ne dure pas ad vitam aeternam".

André Deleuze, un maire d'une commune de 117 habitants outré.

Les porte-paroles des occupants.
Les porte-paroles des occupants. © Radio France - Ludovic Labastrou
Bérengère Moner-Mollier, petite-fille du propriétaire de l’hôtel.
Bérengère Moner-Mollier, petite-fille du propriétaire de l’hôtel. © Radio France - Ludovic Labastrou
Plus de cent personnes devant l'hôtel de Saint-Julien-des-Points (Lozère).
Plus de cent personnes devant l'hôtel de Saint-Julien-des-Points (Lozère). © Radio France - Ludovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess