Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une centaine de personnes mobilisées au sein de la "brigade Covid" à la CPAM du Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Une centaine de personnes sont actuellement mobilisées dans le Gard au sein de la "brigade Covid" de la CPAM. Cette brigade fonctionne sept jours sur sept, de 8h30 à 18h. Son rôle : "tracer" et alerter les cas contacts pour casser la chaîne de contamination du virus.

Les agents de la "brigade Covid" sont répartis dans plusieurs bureaux de la CPAM
Les agents de la "brigade Covid" sont répartis dans plusieurs bureaux de la CPAM © Radio France - Sylvie Duchesne

"Allo ? C'est la brigade Covid de la CPAM."  Si vous recevez ce genre d'appel, c'est certainement parce que vous avez été en contact avec une personne testée positive au Covid-19. Tous les jours depuis la mi-mai, ils sont plusieurs dizaines à être mobilisés pour appeler les cas contacts et leur indiquer la marche à suivre.

Une brigade qui fonctionne 7 jours sur 7, de 8h30 à 18h. "Pour une personnes qui est positive et symptomatique, on va rechercher les personnes avec lesquelles elle a été en contact jusqu'à 48 heures avant l'apparition des symptômes, précise Patrice Héraud, directeur adjoint de la CPAM du Gard. Ce que l'on cherche, ce sont les cas contacts à risques." 

"Les situations les plus fréquentes en la matière, ce sont les contaminations au sein de la cellule familiale, les contacts que l'on peut avoir quand on partage un repas, quand on embrasse quelqu'un ou qu'on lui donne l'accolade, c'est toutes les situations dans lesquelles on est en contact avec quelqu'un sans porter de masque."

Patrice Héraud, directeur adjoint de la CPAM du Gard

Une quarantaine de personnes embauchées et formées

De 80 personnes à la mi-mai, on est passé aujourd'hui à 100 personnes mobilisées au sein de cette brigade, la CPAM ayant recruté une quarantaine de CDD. Tous ont été spécialement formés pour appeler les personnes positives et leur demander de communiquer le nom et les coordonnées de ceux qu'elles ont potentiellement pu contaminer. "Les personnes qu'on a au téléphone sont conscientes que le but, c'est d'enrayer cette épidémie pour le bien de tout le monde explique Véronique Paquet qui travaille à la CPAM et membre de la brigade. Elles ont déjà souvent prévenu les personnes avec qui elles ont été en contact. Notre rôle, c'est de leur expliquer qu'on va appeler ces personnes pour leur donner des informations plus complètes sur les gestes barrières, l'isolement et pouvoir les accompagner pour qu'elles puissent réaliser le test, avoir accès aux masques en pharmacie." L'entretien par téléphone dure entre vingt et trente minutes. "C'est aussi important de rassurer les personnes et de les accompagner dans cette démarche un peu nouvelle pour toute la population.

"Personne n'est à l'abri de ce virus" 

L'objectif, c'est de prévenir le plus rapidement les cas contacts pour qu'ils se mettent à l'isolement et se fassent tester. "Ça permet de casser la chaîne de contamination du virus explique Patrice Héraud.  Personne n'est à l'abri et des situations graves peuvent intervenir pour  des personnes qui ne présentaient pas des situations de fragilité, ex nihilo. " Ce que confirme Véronique Paquet. "_Depuis quinze jours, trois semaines, on se rend compte qu'_en termes de tranches d'âge, on a toute la population, des tout-petits jusqu'aux personnes très âgées et on a  des personnes qui à partir de 30/50 ans ont des symptômes assez graves.

Véronique Paquet, membre de la brigade Covid

Reportage au sein de la brigade Covid de la CPAM du Gard

Choix de la station

À venir dansDanssecondess