Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une centaine de réfugiés bientôt accueillis en Ardèche

mardi 3 novembre 2015 à 17:23 Par Germain Treille, France Bleu Drôme Ardèche

Les premiers arriveront dans le département à la fin du mois. La Préfecture fait le maximum pour que l'accueil se déroule dans de bonnes conditions.

Des réfugiés arrivent en Europe (Illustration)
Des réfugiés arrivent en Europe (Illustration) © Maxppp

Ardèche, France

Plusieurs communes du département ont répondu favorablement à l'appel du gouvernement. Sept ou huit municipalités ont dit oui à l'accueil de ces populations en détresse. La liste n'est pas encore connue mais on sait que la ville d'Aubenas (Ardèche) avait été l'une des premières à réagir favorablement et on sait aussi, par exemple, que e maire de Vallon Pont d'Arc est d'accord. Ces réfugiés sont originaires d’Érythrée, de Syrie et d'Irak. Ce sont essentiellement des familles avec des papiers, ce qui facilitera et accélerera les demandes d'asile. Une centaine d'hommes, de femmes et d'enfants seront accueillis en Ardèche dans les semaines et mois qui viennent.

La Préfecture a recensé à ce jour 37 logements vacants pour eux, ce sont des logements sociaux inoccupés depuis longtemps. Dans des communes qui ont évidemment les services ad hoc pour leur intégration et pour l'accompagnement social. On pense ici en particulier aux écoles, collèges, lycées labellisés FLE, Français Langue Etrangère, le français destiné aux élèves nouvellement arrivés dans le pays. En revanche, selon la Préfecture, l'Ardèche n'a aucune capacité d"hébergement pour recevoir ce qu on appelle "les Calaisiens", ces migrants, pour la plupart de jeunes sans-papiers,qui sont installés à Calais dans des conditions sanitaires éprouvantes.