Société

Une cérémonie officielle suffit-elle à mettre un terme aux clichés sur les malgré-nous?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 5 juin 2014 à 11:54

Le débarquement du 6 juin 1944.
Le débarquement du 6 juin 1944. © Maxppp

Quatre malgré-nous alsaciens seront sur la tribune officielle pour les commémorations du Débarquement du 6 juin 1944 en Normandie. C'est une première.

Retrouvez l'interview d'Eugène Riedweg, historien

Retrouvez l'interview de Marcel Spisser président de l'association des amis du mémorial d'Alsace Moselle

Une vingtaine de chefs d'état et de gouvernement seront présents ce vendredi pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Normandie. Sur la tribune officielle, des malgré-nous seront présents pour la première fois. Ces quatre Alsaciens avaient été incorporés de force dans les Waffen SS. Ils ont pu déserter et rejoindre la résistance.

Des risques de représailles sur les familles

Maurice Stotz est l'un d'eux. Il fait partie de ces 2000 alsaciens incorporés de force dans les Waffen SS en 44, il avait 18 ans.

DDay Malgré Nous (SON / M. Stotz)

Daniel Fischer sera aussi sur la tribune pour les cérémonies. Il a lui aussi été incorporé dans les SS avant de déserter.

Pour lui cette invitation c'est la reconnaissance officielle du drame de l'incorporation de force.

DDay Malgré Nous (SON / Fisher)

En tout 100.000 Alsaciens ont été incorporés de force dans l'armée allemande lors de la Seconde Guerre mondiale. Il était très rare à l'époque de pouvoir déserter, les malgré-nous étaient menacés de représailles sur leur famille.

Les auditeurs de France bleu Alsace étaient nombreux à intervenir dans la place publique en direct ce vendredi pour rendre hommage aux malgré nous, comme Céline:

TEMOIGNAGE CELINE PP ok - MF5 BF

 

 

Partager sur :