Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Une cinquantaine de migrants sont arrivés à Saint-Brévin

-
Par , France Bleu Loire Océan

Une cinquantaine de migrants sont arrivés ce vendredi matin au centre de vacances de Saint-Brévin-l'Océan à bord de deux bus en provenance de Nantes. Ce centre qui appartient au CCAS (le comité d'entreprise d'ERDF) avait déjà accueilli des migrants en octobre 2016.

Les migrants sont arrivés à bord de deux bus
Les migrants sont arrivés à bord de deux bus © Radio France - Anne Patinec

Les 54 migrants sont arrivés au centre de vacances du CCAS de Saint-Brévin en fin de matinée ce vendredi à bord de deux bus. Ils séjournaient jusqu'alors dans un gymnase de Nantes après avoir passé l'été sous tente au cœur de la ville, Square Daviais. Dans le centre de vacances du CCAS, ils sont pris en charge par l'association Aurore. Le maire de Saint-Brévin, Yannick Morez, était là pour les accueillir. Ils pourraient y séjourner plusieurs mois, le temps d'effectuer leurs démarches administratives, d'apprendre le français.

Le centre n'accueille plus de vacanciers depuis plus de trois ans
Le centre n'accueille plus de vacanciers depuis plus de trois ans © Radio France - Anne Patinec

Ambiance plus sereine

L'ambiance est beaucoup plus sereine qu'il y a deux ans quand un premier groupe de migrants, issus de la jungle de Calais avait été hébergé. Avant leur arrivée, la commune avait connu des tensions avec des réunions et des manifestations des pro et des anti. Finalement, leur séjour s'est déroulé sans incident significatif. Plusieurs dizaines de bénévoles les ont accompagnés durant tout leur séjour, leur donnant des cours de français, les accompagnant dans leurs démarches administratives, dans des balades. Un entraîneur de football les avait aussi pris en main. 

Ce vendredi matin, seuls deux opposants à l'arrivée des migrants (dont un élu du Rassemblement National ) étaient présents. Quant aux bénévoles, ils ont contacté l'association Aurore pour signaler qu'ils sont prêts à relancer des activités.

Pour l'instant, c'est la Ville de Nantes qui finance leur prise en charge car l'Etat s'est désengagé. D'autres migrants, encore hébergés dans des gymnases de Nantes, vont être transférés vers d'autres sites. 

L'ambiance était sereine à l'arrivée des migrants
L'ambiance était sereine à l'arrivée des migrants © Radio France - Anne Patinec
Choix de la station

À venir dansDanssecondess