Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une cinquantaine de personnes réunies devant l'ambassade du Liban à Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une cinquantaine de personnes réunies devant l'ambassade du Liban à Paris pour dénoncer le pouvoir libanais, accusé de corruption et d'incurie. La manifestation s'est déroulée dans le plus grand calme.

Une cinquainte de personne s'est rassemblée devant l'ambassade du Liban pour dénoncer le pouvoir en place au pays du Cèdre
Une cinquainte de personne s'est rassemblée devant l'ambassade du Liban pour dénoncer le pouvoir en place au pays du Cèdre © Radio France - Martin Delacoux

Le cèdre du Liban et le drapeau tricolore mêlés le temps d'un après-midi. Une cinquantaine de membres de la diaspora libanaise était réunie ce vendredi après-midi place Victor Hugo, dans le 16e arrondissement, non loin de l'ambassade du Liban à Paris. Les manifestants se sont retrouvés sur les coups de 14h. L'émotion était toujours forte chez les manifestants : les larmes et la colère se sont mêlées le temps de la manifestation. Les manifestants ont demandé la démission du pouvoir politique libanais, accusé de mépriser son peuple.

Les personnes interrogées ont vu d'un très bon œil la visite du Président français Emmanuel Macron au Liban. "On n'avait besoin d'un tel moment, explique par exemple Liliane, car on n'a plus confiance en notre propre gouvernement. Ce soutien de la part de la France fait du bien". 

Des tensions entre les communautés

Après avoir chanté l'hymne libanais et la Marseillaise, la manifestation n'a pas échappé aux querelles entre communautés religieuses, tensions qui minent depuis des décennies le pays et qui sont toujours présentes dans la diaspora. Quelques personnes ont élevé la voix. Ce qui a eu le don d'agacer Sarine. 

Tout le monde se bouffe, tout le temps. C'est le moment de s'unir, on s'en fiche de savoir qui est chrétien, qui est musulman ou autre. On est tous libanais !

La tristesse et la colère n'a pas pu parvenir aux oreilles de l'ambassadeur du Liban, les forces de l'ordre françaises ayant interdit l'accès à la rue aux manifestants. Manifestants qui se sont séparés dans le calme en milieu d'après-midi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess