Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

500 poupées de collection vendues pour la bonne cause à Reims

vendredi 26 janvier 2018 à 16:03 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Une collection de 500 poupées d'époque qui appartenaient à la même personne sont vendues aux enchères ce samedi à la maison de ventes Guizzetti-Collet, à Reims. Les fonds seront reversés à trois œuvres caritatives.

Certaines poupées de la collection datent de la fin du 19è siècle.
Certaines poupées de la collection datent de la fin du 19è siècle. © Radio France - Victorien Willaume

Reims, France

Vingt-cinq ans de la vie de Madame Ammann ont été nécessaires pour réunir toute cette collection. 500 poupées, qui datent pour certaines de la fin du 19e siècle, sont vendues aux enchères ce samedi à la maison de ventes Guizetti-Collet, à Reims. Les fonds récoltés seront versés à trois œuvres caritatives. Un souhait qu'a formulé Madame Ammann dans son testament. Gilberte Ammann vivait aux alentours de Reims depuis une vingtaine d'années.

La propriétaire des poupées, aujourd'hui décédée, a commencé sa collection dans les années 90. - Radio France
La propriétaire des poupées, aujourd'hui décédée, a commencé sa collection dans les années 90. © Radio France - Victorien Willaume

Un appartement entièrement dédié à la collection

Cette passion des poupées lui est venue dans les années 90.  "Elle avait quelques baigneurs de famille qui lui restaient dans un carton et je crois qu'un jour, elle les a regardé avec un autre œil. C'était aussi l'époque où on découvrait les collections de poupées, donc elle en a acheté de manière très importante.", explique Thierry Collet, commissaire-priseur en charge de la vente.

Madame Ammann n'hésitait pas à mettre les moyens. "Elle avait un appartement vide qui servait à abriter sa collection. C'est assez rare et une telle quantité, il faut avoir les moyens ça prend de la place, regardez dans l’hôtel des ventes ça prend beaucoup de place. Imaginez l'appartement était de quatre pièces et il était rempli des poupées."

Les pièces les plus rares coûtent jusqu'à 3 000 euros. - Radio France
Les pièces les plus rares coûtent jusqu'à 3 000 euros. © Radio France - Victorien Willaume

Cette passion se voyait même jusque dans la décoration de l'appartement, qui correspondait à l'univers de chaque poupée"Il y avait des poupées au bord de la mer, elle avait peint une plage et une station balnéaire. Il y avait aussi un salon, une pharmacie ancienne, elle avait tout mis en scène, c'était fabuleux."

Si certaines pièces sont entièrement en tissu, la plupart sont en porcelaine. La plus chère avoisine les 3 000 euros, mais de nombreuses poupées sont aussi estimées à 10 euros. La vente a lieu ce samedi à partir de 14 heures, au 25 rue du Temple, à Reims.