Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une collision comme cause probable de la disparition de la Minerve en 1968 au large de Toulon

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Près de 53 ans après la disparition du sous-marin la Minerve avec ses 52 hommes à bord, au large de Toulon, le rapport d'un ancien sous-marinier, expert agréé auprès de la Cour de Cassation, éclaire les circonstances du drame.

L'un des morceaux de la Minerve découvert en juillet 2019 par plus de 2000 mètres de fond
L'un des morceaux de la Minerve découvert en juillet 2019 par plus de 2000 mètres de fond - Ocean infinity

Quasiment 53 ans après la disparition du sous-marin la Minerve au large de Toulon, les familles des 52 membres d'équipage qui ont péri connaissent désormais les circonstances qui entourent la tragédie. Un rapport de 73 pages vient en effet d'être présenté aux familles. Rapport rédigé par le contre-amiral Jean-Louis Barbier, un ancien sous-marinier, expert auprès de la cour d'appel d'Aix-en-Provence et agréé auprès de la Cour de cassation.

L'expert s'est basé sur les images recueillies par la Marine nationale lors de la découverte de l'épave de la Minerve en juillet 2019, mais aussi sur les vidéos et les observations réalisées lors de deux plongées sur l'épave avec un sous-marin de grande profondeur les 31 janvier et 1er février 2020. L'une de ces deux plongées a été effectuée avec Hervé Fauve, le fils du disparu Commandant Fauve.

Un travail de fourmis

Un travail tout d'abord effectué à plus de 2.000 mètres de fond dans un espace long de 300 mètres et large de 250 mètres dans lequel reposent, disséminés, les débris de la Minerve. Une disposition qui donne des éléments déterminants et permet d'affirmer que la Minerve a implosé probablement entre 800 et 1.000 mètres de profondeur.

La pression étant alors beaucoup trop grande sur la coque. Puis l'expert tente alors de comprendre ce qui a poussé le sous-marin a coulé. Hervé Fauve décrypte les raisons probables de ce drame :

Hervé Fauve livre les conclusions de ce rapport

À quelques semaines de la date emblématique du 27 janvier qui marquera les 53 ans de la disparition de la Minerve, les familles obtiennent ainsi des réponses à leurs questions. "C'est une forme d'aboutissement puisqu'au départ, une de mes motivations était de comprendre ce qui s'était passé. Et j'étais loin d'être le seul. Et donc, cela apporte une forme de conclusion à ce qui a pu se dérouler et causer la perte de la Minerve." témoigne Hervé Fauve.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess