Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une conserverie de Gironde rappelle ses produits et s'apprête à fermer

samedi 28 juillet 2018 à 5:36 - Mis à jour le samedi 28 juillet 2018 à 12:33 Par Lauriane Delanoë, France Bleu Gironde et France Bleu

La conserverie Gi-Dor-Land rappelle et retire ses produits de la vente à cause "d'anomalie de fabrication" relevées par les contrôles vétérinaires. L'entreprise, qui emploie sept salariés à Rauzan, annonce qu'elle fermera prochainement.

Quelques unes des conserves produites par Gi-Dor-Land
Quelques unes des conserves produites par Gi-Dor-Land - Captures d'écran

Rauzan, Gironde, France

Les consommateurs de produits du Sud-Ouest en conserve doivent vérifier leurs placards : les conserves (boîtes et verrines) étiquetées La Conserverie des bonnes choses, les Gastronomies du Bergeracois, La Perle de Rigord et Alain Martin ayant une date de péremption comprise entre le 1er juillet 2021 et le 7 juin 2022 sont retirées de la vente et rappelées. 

Si vous en avez, vous devez les ramener au magasin où vous les avez achetés, à savoir les supermarchés Auchan, Casino, Intermarché, Leclerc et des épiceries dans toute la France. Ces produits étaient également vendus sur internet.

"Pas d'incident client, pas de germe"

La société Gi-Dor-Land, installée à Rauzan en Gironde, les rappelle et retire de la vente à la suite de contrôles vétérinaires défavorables. Les inspecteurs ont relevé des "anomalies de fabrication", d'après le directeur général de la conserverie. 

"Ils estiment que notre matériel n'est pas apte à garantir totalement la sécurité du consommateur", explique David Soulat, qui tient à rassurer : "toutes nos analyses sont bonnes. 

Nous n'avons pas eu d'incident client, pas de germes dans les boîtes, rien" - David Soulat, directeur général de Gi-Dor-Land

Une fermeture "le plus rapidement possible"

Les inspecteurs demandent également à cette conserverie artisanale de recruter un responsable qualité et d'investir dans du matériel. "Notre matériel est vieillissant et les vétérinaires pensent qu'on ne peut pas continuer dans ces conditions", avance le directeur général.

Mais "nous n'en avons pas les moyens", regrette David Soulat. Gi-Dor-Land, qui emploie sept personnes, devrait donc fermer prochainement, "le plus rapidement possible". Le directeur général assure qu'il va "essayer de tout faire pour recaser" les salariés.