Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une construction illégale détruite à Agde

vendredi 17 novembre 2017 à 15:30 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault

La préfecture de l'Hérault a fait raser une construction illégale ce vendredi à Agde, dans une zone naturelle et inondable, confirmant son engagement contre la cabanisation.

Démolition d'un bâtiment illégal à Sérignan en octobre 2016.
Démolition d'un bâtiment illégal à Sérignan en octobre 2016. - Pref 34

Agde, France

La préfecture a ordonné ce vendredi matin la démolition d'une construction illégale, édifiée sur la commune d’Agde (Hérault) en zone naturelle et inondable. Une maison en bois de 30 m², bâtie "sans autorisation et en violation des documents d'urbanisme et de prévention des risques", indiquent les services de l'État.

Application d'un jugement rendu il y a cinq ans

Le tribunal correctionnel de Béziers avait, dès avril 2012, condamné le propriétaire à une peine d'amende et à la démolition de cette maison dans un délai de trois mois, sous astreinte de 15 euros par jour de retard. Décision confirmée quelques mois plus tard en appel. Jamais le propriétaire ne s'est exécuté, malgré les mises en demeure. C'est donc l'État qui a pris le relais en rasant d'office le logement.

Une politique ferme contre la cabanisation

Une manière aussi de rappeler la politique ferme de lutte contre la cabanisation. Il y a eu plusieurs démolitions de ce type cette année dans le département. "Elle illustre la forte mobilisation de la Préfecture de l'Hérault (...) contre les constructions illégales pour faire respecter les règles d’urbanisme et de prévention des risques, préserver les sites naturels et sanctionner les atteintes aux paysages ou à l’environnement dans l’Hérault" affirme la préfecture dans un communiqué.