Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une coupe de cheveux à moitié prix, nouveau bon plan pour les Montpelliérains

-
Par , France Bleu Hérault
Montpellier, France

La startup leciseau.fr met en relation des coiffeurs qui n'arrivent pas à remplir leurs salons à certaines heures de la journée et des clients qui veulent payer moins cher. Après Toulouse et Bordeaux, le concept débarque dans la capitale héraultaise.

illustration
illustration © Maxppp -

Emilie a de long cheveux bruns, elle veut se "faire belle" pour un mariage. Elle opte pour un soin particulier qui prend du temps, trois heures : "C'est une couleur avec une technique particulière pour éclaircir le cheveux de manière naturelle sur les pointes" explique cette étudiante.

Emilie la cliente et Fabienne la coiffeuse
Emilie la cliente et Fabienne la coiffeuse © Radio France - Sébastien Garnier

Coupes bradées en heures creuses

Le tarif affiché en vitrine est de 188 euros mais Emilie va débourser 94 euros, moitié prix parce qu'elle vient à un moment ou le salon à peu de clients, les fameuses périodes creuses onéreuses pour Fabienne Berger, la gérante : "que mon salon soit plein ou vide, les charges restent les mêmes, il faut payer les salaires, le loyer donc avec cette formule on comble ce manque de chiffre d'affaire"

Emilie, une cliente heureuse

leciseau.fr met donc en contact des coiffeurs qui ont du temps et des clients qui ont peu d'argent se réjouit Nael Hamameh cofondateur de la startup: "on a beaucoup de clients qui n'allaient plus chez le coiffeur faute de moyens, ils se faisaient une coloration eux même, désormais ils retrouvent le plaisir d'aller dans un salon". Les clients peuvent ensuite noter la prestation sur la plateforme.

Déjà une quinzaine de salons partenaires

Sur le site les coiffeurs indiquent sur un planning leurs disponibilités. Le client doit répondre à trois questions : quoi ? où ? quand ?

Nael Hamameh cofondateur du site donne le mode d'emploi pour le client qui se connecte

Le site compte déjà une cinquantaine de coiffeurs repartis dans une quinzaine de salons de la région de Montpellier. La fréquentation des salons est en baisse depuis une dizaine d'années. Un Français se rend en moyenne quatre fois par an chez un coiffeur contre six auparavant.

Le reportage au salon Jean Claude Aubry des Près d'Arènes à Montpellier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess