Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Roubaix : une décharge sauvage inquiète les pompiers

-
Par , France Bleu Nord

Depuis dimanche, les pompiers de Roubaix interviennent dans une décharge sauvage située dans une ancienne usine désaffectée, rue d'Alger. D'importantes fumées s'en dégagent, obligeant les soldats du feu à se relayer quotidiennement pour arroser. La CGT dénonce un danger pour leurs collègues.

La décharge fait plus de 800 mètres carrés en plein coeur du centre ville
La décharge fait plus de 800 mètres carrés en plein coeur du centre ville © Radio France - Florent Vautier

Roubaix, France

Des pneus, du plomb... et des tôles d'amiante. C'est dans cet environnement que travaillent depuis cinq jours, les pompiers de Roubaix. Ils se relaient en permanence, accompagné de la pelleteuse envoyée par la ville, pour arroser en permanence le tas de déchets. D'épaisses fumées apparaissent régulièrement, faisant craindre un incendie. 

Pourtant, l'intervention des soldats du feu se fait sans protection particulière. Un simple t-shirt et un masque respiratoire suffisent. "Ça n'est pas du tout adapté", dénonce Quentin De Vylder, secrétaire général de la CGT SDIS 59. Sa plus grand crainte : L'amiante présente sur le site. "Elle peut passer par les pores de la peau", rappelle le syndicaliste. Un signalement a été fait au CHSCT (Comité d'Hygiène et de Sécurité des Conditions de Travail), pour alerter la hiérarchie sur la situation. Pas de réponse pour l'instant.  

Pas de problème avec l'amiante pour le commandement

Le SDIS du Nord affirme lui qu'il n'est pas nécessaire de protéger plus les pompiers qui interviennent dans la décharge. "On est sur une phase d’extinction de déblai et les pompiers sont testés au monoxyde de carbone toutes les trois heures." assure le lieutenant-colonel Philippe Désormeaux, chef du groupement territorial numéro 2 (zone qui comprend Roubaix).  Il minimise le risque d'exposition à l'amiante "Il y a potentiellement des matériaux qui contiennent de l'amiante. Et si il y a quelques plaques de fibro-ciment (constitué de fibres d'amiante) sur les 8000 mètres cubes de détritus, _le risque est atténué et l'incendie n'est pas monté suffisamment en température pour générer la production d'amiante_."

Un diagnostic aurait été fait par une société qui aurait conclu à l'absente d'amiante dans la décharge. La CGT demande à ce que son rapport lui soit communiqué. En octobre 2018, le syndicat avait porté plainte contre X pour "mise en danger de la vie d'autrui" concernant l'exposition à l'amiante.