Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Une délégation de cinq "gilets jaunes" de la Manche reçue par le Conseil départemental

vendredi 7 décembre 2018 à 16:24 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin

Une centaine de gilets jaunes ont manifesté ce vendredi matin devant la préfecture et le Conseil départemental de la Manche. Le rassemblement s'est déroulé sans incident. Cinq "portes-paroles", certains désignés par les gilets jaunes pour l'occasion ont été reçu par le département.

Les gilets jaunes ont chanté "CRS avec nous" (mais c'était des policiers) devant le Conseil départemental.
Les gilets jaunes ont chanté "CRS avec nous" (mais c'était des policiers) devant le Conseil départemental. © Radio France - Marc Bertrand

Saint-Lô, France

Plutôt que les pavés et les pneus, les gilets jaunes ont ramené les croissants devant la préfecture ce vendredi matin. Le préfet s'inquiétait des risques de se rassembler devant la préfecture de Saint-Lô, mais aucun débordement n'a été signalé au cours de la manifestation. Les gilets jaunes n'étaient qu'une petite centaine, tous venus "pacifiquement". Sitôt rejoints par des groupes d'Avranches, Coutances, Villedieu, Carentan et Cherbourg, les gilets jaunes ont quitté la préfecture pour rejoindre le rond-point du Conseil départemental

La "bonne surprise" d'une entrevue avec le Département

Une petite délégation de cinq gilets jaunes, un par ville représentée dans le rassemblement a pu entrer pour un face-à-face d'une heure avec la vice-présidente en charge des affaires sociales Anne Harel. A la sortie les portes-paroles se sont dits satisfaits d'avoir été reçus, une "bonne surprise" selon Guillaume, désigné pour l'occasion porte-parole des Cherbourgeois du rassemblement.

Ca nous rassure, ça nous met un coup de pouce. Ils auraient pu nous recevoir bien avant, le faire dès le début du mouvement"

Les discussions ont notamment porté sur la bonne manière de diffuser des pétitions et des cahiers de doléances à la population. Des gilets jaunes qui se disent "écoutés", mais "maintenant reste à ce que ça se traduise en actes concrets", souffle Paula, l'une des portes-paroles. Les manifestations et autres barrages filtrants prévus ce weekend sont maintenus. Une marche déclarée en préfecture a lieu à Saint-Lô. Certains prévoient également un "acte 2" sur l'échangeur de l'autoroute A84 à Guilberville, d'où les gilets jaunes avaient été délogés il y a deux semaines.