Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une église fermée depuis 40 ans transformée en refuge pour pèlerins

-
Par , France Bleu Gascogne

L'église Saint-Loup de Vialotte, à Saint-Gor, était fermée depuis les années 1980 à cause de dégradations. Mais grâce à la Société landaise des amis de Saint-Jacques, qui a rénové l'édifice, elle est devenue un refuge pour les pèlerins qui se rendent à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Grâce aux membres de la Société landaise des amis de Saint-Jacques, l'église de Vialotte est devenue un refuge pour pèlerins.
Grâce aux membres de la Société landaise des amis de Saint-Jacques, l'église de Vialotte est devenue un refuge pour pèlerins. © Radio France - Justine Hagard

Saint-Gor, France

C'est un nouveau départ pour l'église Saint-Loup de Vialotte, dans la commune de Saint-Gor. Elle était fermée depuis les années 1980 à cause des dégradations à l'intérieur de l'édifice. Mais grâce à la Société landaise des amis de Saint-Jacques, qui a rénové cette année l'édifice, l'église est devenue un refuge pour les pèlerins qui se rendent à Saint Jacques de Compostelle par la voie de Vézelay.

L'église Saint-Louis de Vialotte, à Saint-Gor. - Aucun(e)
L'église Saint-Louis de Vialotte, à Saint-Gor. - Réjane Landais

À l'origine de cette rénovation, il y a un homme : Jean Loubert, l'ancien trésorier de la Société landaise des amis de Saint-Jacques. Avec l'association, il a déjà créé six refuges pour pèlerins dans le département. L'église de Vialotte est le septième. "Habitant de Saint-Gor, je passais souvent devant cette chapelle, et je regrettais de la voir toujours portes closes, raconte-t-il. Un beau jour, j’ai eu l’idée de proposer au conseil d’administration d’en faire un refuge. Une fois tous les problèmes administratifs réglés, nous avons décidé de passer à la réalisation. Après un mois et demi de travaux, le projet a pris naissance. À Pâques, comme prévu, nous avons pu accueillir les premiers pèlerins." Depuis le mois d'avril, l'église a déjà accueilli 103 pèlerins.

Mikel Etxebarria, le président de l'association, nous fait la visite de la chapelle. À droite et à gauche, en entrant dans la nef, on trouve des lits superposés installés dans de petites chambres. Au fond, au niveau du transept, est installée une grande table à manger. D'un côté, une petite cuisine équipée permet à l'hospitalier - la personne qui accueille et nourrit, bénévolement, les pèlerins - de concocter de bons plats. De l'autre, des escaliers montent à l'étage, où se trouvent d'autres couchages. Sans oublier la salle de bain, qui se trouve en retrait, à gauche du chœur.

L'église peut accueillir jusqu'à huit pèlerins. - Radio France
L'église peut accueillir jusqu'à huit pèlerins. © Radio France - Justine Hagard

"Ici, on se sent bien"

"Il faut dire que c’est un site insolite. Dormir dans une église, c’est quand même quelque chose qui ne se trouve pas sur tous les chemins", précise Réjane Landais, membre de l'association. Un lieu qui colle parfaitement à l'esprit de Saint-Jacques : "Ce n’est pas un hôtel, ce n’est pas une pension de famille… C’est le pèlerin qui choisit de donner ce qu’il estime être le plus juste, pour ce qu’il a reçu et pour ce qu’il peut donner. Cet esprit-là, ce qu’on appelle l’esprit jacquaire, il va le trouver ici, et en plus dans un cadre exceptionnel."

Pour Jean Loubert aussi, ce bâtiment est bien plus qu'un refuge classique : "L'église de Vialotte, c’est un lieu de culte qui a accueilli de nombreux fidèles qui ont vécu des moments intenses. Il y a eu des mariages, des enterrements… Le confessionnal, par exemple, nous l’avons gardé, astiqué, et aujourd’hui, nous l’utilisons en bibliothèque. Il témoigne d'une période un peu révolue, quand dans une église, on se sentait bien. Et ici, on se sent bien."

Mikel, le président de la Société landaise des amis de Saint-Jacques, a illustré à sa façon le livre d'or du refuge. - Radio France
Mikel, le président de la Société landaise des amis de Saint-Jacques, a illustré à sa façon le livre d'or du refuge. © Radio France - Justine Hagard

"Depuis 40 ans, ils ont toujours vu cette église fermée"

Et si le livre d'or du refuge témoigne de l'expérience très positive qu'ont vécu les pèlerins, la rénovation de la chapelle a fait bien d'autres heureux, comme les habitants de Saint-Gor, qui ont vu l'édifice renaître de ses cendres. "Il y a des gens qui s’arrêtent, des habitants de Saint-Gor ou des cyclistes. Depuis quarante ans, ils ont toujours vu cette église fermée, à chaque fois qu’ils passaient devant. Un jour, un monsieur nous a demandé s’il pouvait aller chercher son épouse pour lui montrer ce que l’église était devenue. Ils sont très étonnés, parce que ça leur évoque des vieux souvenirs : les obsèques de leurs grands-parents dans les années 80, par exemple. Et puis quand ils voient le résultat, ils sont agréablement surpris", raconte Réjane Landais.

Le livre d'or regorge de petits messages de pèlerins. - Radio France
Le livre d'or regorge de petits messages de pèlerins. © Radio France - Justine Hagard

Pour fêter la renaissance de l'église de Vialotte, une messe y a été célébrée ce jeudi à 11 heures, pour la première fois depuis quarante ans.

Choix de la station

France Bleu