Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une élue d'Arcachon porte plainte contre les frais du rassemblement des amis de Nicolas Sarkozy

mercredi 27 août 2014 à 14:11 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Anny Bey, conseillère municipale d'opposition, a envoyé mardi une plainte au Procureur de la République de Bordeaux. Reprenant des informations diffusées par Mediapart en janvier dernier, l'élue, qui a été exclue de l'UMP, estime que c'est le contribuable qui a réglé la note des amis de Nicolas Sarkozy lors de leur rassemblement à Arcachon en septembre dernier.

Jean-François Copé à la tribune du rassemblement d'Arcachon le 2 septembre dernier
Jean-François Copé à la tribune du rassemblement d'Arcachon le 2 septembre dernier © Radio France

Anny Bey estime que le rassemblement politique de 2.000 personnes en septembre dernier à Arcachon a été organisé avec l'argent du contribuable. Dans le collimateur de cette plainte : la municipalité d'Arcachon et son député-maire Yves Foulon qui est accusé d'avoir dépensé les deniers de la commune pour accueillir les amis de Nicolas Sarkozy.

La plainte a été envoyée en début de semaine mais les soupçons qui pèsent sur le rassemblement remontent en fait au mois de janvier dernier. C'est Mediapart qui avait mené l'enquête , titrant à l'époque "Les amis de Nicolas Sarkozy au crochet du contribuable". Le site d'information avait trouvé bizarre que des employés municipaux aient été mobilisés pour préparer l'événement. Bizarre également : le prêt gracieux de la salle du Tir au Vol pour accueillir les sympatisants.

"Il y a des infractions à tous les niveaux". — Anny Bey

Mediapart relayait également les propos d'Anny Bey qui faisait part de ses doutes sur les factures d'hôtels et les frais de bouche des invités tels Brice Hortefeux, Nadine Morano ou encore Jean-françois Copé.

"Les employés municipaux ont travaillé en amont et en aval sur le site, mais jamais pendant l'événement lui-même". — Yves Foulon sur Médiapart en janvier 2014

Aujourd'hui, l'affaire rebondit avec ce dépôt de plainte. Yves Foulon se refuse pour l'instant à tout commentaire mais en janvier dernier le maire d'Arcachon avait balayé les accusations , évoquant une organisation transparente .

Le prochain conseil municipal d'Arcachon s'annonce animé. Depuis qu'elle a déposé plainte, Anny Bey se dit victime de pressions et même de menaces. "On m'a promis de finir sous la Dune du Pilat" dit-elle.

"La justice fera son travail et j'ai toute confiance"