Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sens : une étape importante pour la future mosquée

-
Par , , France Bleu Auxerre

Le commissaire enquêteur doit rendre son avis dans les 15 prochains jours. Ensuite, c’est le tribunal administratif qui va se prononcer. La fin d’une longue attente pour les fidèles, même si le projet ne fait l'unanimité dans le quartier.

La future mosquée devrait voir le jour dans le quartier des Champs plaisants.
La future mosquée devrait voir le jour dans le quartier des Champs plaisants. © Radio France - Renaud Candelier

Sens, France

Une étape importante pour la future mosquée de Sens se joue actuellement. Plusieurs échéances importantes sont à venir. Il y a d’abord le commissaire enquêteur, qui doit rendre son avis dans les quinze prochains jours, suite à l'enquête publique menée au mois de janvier. Ensuite, ce sera au tribunal administratif  de se prononcer, en mars, sur la modification du plan local d'urbanisme.

Trois bâtiments aux Champs Plaisants

Le projet prévoit la construction de 3 bâtiments, sur une superficie totale de 875 mètres carrés au sol, dans le quartier des Champs Plaisants. Il vient remplacer le projet de mosquée rejeté par deux fois dans le quartier Sainte-Béate.

"Cette mosquée, on l'attend depuis 2012" dit Ali Zouaghi, le président de l'association cultuelle et culturelle de Sens et sa région. - Radio France
"Cette mosquée, on l'attend depuis 2012" dit Ali Zouaghi, le président de l'association cultuelle et culturelle de Sens et sa région. © Radio France - Renaud Candelier

Une longue attente pour les fidèles

Un projet très long. Trop long aux yeux d'Ali Zouaghi, le président de l'association cultuelle et culturelle de Sens et sa région : "depuis 2012, nous attendons que cette nouvelle mosquée voit le jour". Et c'est loin d'être terminé : "il faut d’abord avoir le terrain, passer chez le notaire, voir l’architecte et faire les plans. Ensuite il faudra déposer le permis. Cela prendra encore deux ou trois mois… tout cela va nous emmener loin", explique-t-il.

Mais le jeu en vaut la chandelle, selon Ali Zouaghi : "Comme le nouveau bâtiment se situe dans la ZUP, la plupart des gens vont venir à pied. En plus, il y aura un grand parking. Et les gens auront de la place".

Les plans du projet tels qu'ils figures dans le dossier d'enquête publique - Architecte Michel Canet - Aucun(e)
Les plans du projet tels qu'ils figures dans le dossier d'enquête publique - Architecte Michel Canet

Cette mosquée, dont le coût est estimé à au moins un million d'euros, doit être financée uniquement par des fidèles musulmans.  Les bâtiments comprendront une grande salle de prière, un bâtiment de conférences et un autre pour l'enseignement religieux.

Un projet qui en dérange certains

Le projet répond aux attentes de nombreux musulmans du quartier, comme Dunya, qui habite juste devant le terrain de la future mosquée. Cette musulmane est enthousiaste :"pour les personnes d'un certain âge qui sont malades, c'est très bien de se retrouver là-bas. C'est important aussi pour les jeunes et les enfants. Pour qu'ils puissent apprendre l'islam dans de bonnes conditions, pas par des personnes radicalisées qui pourraient les pousser vers l’extrémisme".

Mais le projet ne fait pas forcément l'unanimité dans le quartier. Il en dérange aussi certains : "construire une mosquée d'accord, mais pas dans le coin ! Qu'ils fassent ça ailleurs ! On leur cède tout", dit ce monsieur. Preuve que non : un précédent projet de mosquée a déjà été rejeté deux fois, ces dernières années, dans le quartier Sainte-Béate, en raison de possibles problèmes de stationnement. 

Une mosquée financée exclusivement par des dons

Ali Zouaghi,  président de l'association cultuelle et culturelle de Sens, est conscient que la construction d'une mosquée est toujours un sujet sensible, mais il juge les attaques de l’extrême droite, qui évoque un projet ""pharaonique", infondées : "pour récolter des votes, ils peuvent dire ce qu'ils veulent. Dès qu'on fait quelque chose, ça ne leur plait pas."

Concernant les financements de la mosquée et l'origine des fonds, il précise : "ce sont les fidèles qui vont payer. Ce n'est ni la mairie, ni le Maroc, ni l'Arabie Saoudite puisque c'est interdit ! Je peux fournir la liste de tous les donateurs", ajoute Ali Zouaghi.

De nombreuses étapes administratives restent encore à franchir. La future mosquée de Sens pourrait mettre encore plusieurs années à voir le jour.

Choix de la station

France Bleu