Société

Une exposition marseillaise jugée "pédopornographique" par des élus FN

Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence mercredi 2 septembre 2015 à 21:35

Exposition  "Vomir des Yeux" à la Friche Belle de Mai à Marseille
Exposition "Vomir des Yeux" à la Friche Belle de Mai à Marseille © Stumead

L'exposition "Vomir des yeux", présentée cet été à la Friche-La Belle de Mai à Marseille a suscité la semaine dernière de vives réactions de la part d'élus d'extrême droite qui ont jugé les œuvres pédopornographiques.

L'exposition "Vomir des Yeux" présentait du 13 juin au 27 août 2015 des œuvres de deux artistes allemands à la Friche-La Belle de Mai dans le 3e arrondissement de Marseille.

Des dessins et sérigraphies pouvant être jugés choquants , dans un style proche de Hara Kiri .

Exposition  "Vomir des Yeux" à la Friche Belle de Mai à Marseille - Aucun(e)
Exposition "Vomir des Yeux" à la Friche Belle de Mai à Marseille

Des élus du Front national ont réagi. La première a été la députée candidates aux élections régionales en PACA, Marion Maréchal-Le Pen qui a déclaré qu'il ne serait"plus question [...] de subventionner des expos pédopornographiques" .

Le sénateur-maire FN des 13 et 14e arrondissements de Marseille Stéphane Ravier a lui aussi réagi la semaine dernière. Il n'a pas vu l'exposition mais il a interpellé sur Twitter le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin.

Le directeur de l'exposition menacé

Les œuvres étaient présentées par l'association "Le dernier cri" dont le président est Pakito Bolino. Depuis plusieurs semaines, il reçoit des menaces sur son site internet et sur les réseaux sociaux.

Pakito Bolino évoque des "réactions dignes du Moyen-Âge" et dénonce une récupération politique.

Exposition  "Vomir des Yeux" à la Friche Belle de Mai à Marseille - Aucun(e)
Exposition "Vomir des Yeux" à la Friche Belle de Mai à Marseille

Au total, 500 personnes ont vu l'exposition . Cette polémique intervient à quelques jours de l'Université d'été du Front national qui doit se dérouler les 5 et 6 septembre 2015 à Marseille.