Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une famille de migrants soudanais est arrivée à Bugeat

mercredi 15 novembre 2017 à 18:16 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Bugeat accueille enfin sa famille de migrants.Soudanaise d'origine, celle-ci vivait déjà depuis quelques années réfugiée en Israël. C'est la paroisse de Bugeat en lien avec la mairie qui avait souhaité accueillir une famille de migrant dans l'ancien presbytère vacant.

L'ancien presbytère libre depuis quelques années qui a été remeublé entièrement grâce à des dons pour accueillir la famille.
L'ancien presbytère libre depuis quelques années qui a été remeublé entièrement grâce à des dons pour accueillir la famille. © Radio France - Philippe Graziani

La famille est composée de la grand-mère, de ses quatre filles et ses quatre petits-enfants. Elle avait été sélectionnée notamment grâce à celui qu'on surnomme le préfet des réfugiés Jacques Yves Brot, ami du maire de Bugeat. Elle devait arriver au printemps dernier mais la présence en son sein d'une jeune athlète triple sauteuse de haut niveau a retardé sa venue. "Israël voulait garder la jeune fille, raconte Pierre Fournet, maire de Bugeat. La jeune fille a dit c'était tout le monde ou personne".

23 valises

C'est la Paroisse qui est à l'initiative de cet accueil. Elle avait l'ancien presbytère vacant depuis le départ d'une religieuse qui l'occupait, qui pouvait convenir tout à fait pour accueillir une famille. Les membres de la Paroisse, très heureux que cela se concrétise enfin, vont continuer bien sûr à œuvrer aux côté de l'association Forum Réfugiés qui suit la famille. "Lors de leur arrivée on a vue leur 23 valises dans une pièce. "a nous a beaucoup surpris, raconte Laurence Redon, l'une des cheville ouvrière de la Paroisse. C'est toute leur vie dans 23 valises".

S'acclimater au froid

Dans les prochains jours les enfants seront admis à l'école de la commune. Un plus grand ira au collège de Meymac. La jeune fille athlète pourra bénéficier des outils du centre sportif de Bugeat. La recherche d'un club et d'un entraîneur a déjà été lancée. L'apprentissage du Français, qu'aucun membre de la famille ne parle, se fera par trois personnes du centre social. Par chance un Bugeacois parle le soudanais ce qui aide les premiers échanges. Mais un petit défi attend la famille avant tout. Elle doit s'habituer au froid de la Haute-Corrèze dont elle n'a pas l'habitude.