Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une famille de sans papiers expulsée en toute discrétion

-
Par , France Bleu Creuse

Une famille de sans-papiers russes d'origine arménienne a été expulsée ce lundi, vers 6 heures du matin. Les trois enfants, âgés de 6 à 11 ans, étaient scolarisés à Guéret (Creuse) depuis deux ans. C'est la première reconduite à la frontière depuis deux ans.

image par défaut

L'expulsion a surpris tout le monde. Lundi matin, une famille de sans-papiers russes d'origine arménienne a été expulsée. Les deux parents d'une trentaine d'années, Rachid et Rouzane Ibouyan, et les 3 enfants âgés de 6 à 11 ans ont été emmenés peu après 6 heures du matin de leur hôtel de Guéret à Limoges où ils ont aussitôt été placés dans un vol direction la Russie qu'ils avaient quittée il y a 2 ans. La famille avait déjà été déboutée deux fois de sa demande d'asile et attendait la réponse d'un troisième recours. Elle avait également fait une demande de séjour mais cette fois à cause du handicap de son cadet, Vladimir, 8 ans, scolarisé d'ailleurs dans une classe adaptée à l'école Cerclier de Guéret. L'expulsion a surpris tout le monde, y compris l'avocat de la famille.

 

Maître Jean-Eric Malabre, avocat limougeaud de la famille Ibouyan

En Creuse, la dernière expulsion date d'il y a deux ans : c'était un Congolais d'une trentaine d'année qui vivait à Aubusson. En Creuse, il y a soixante adultes et enfants actuellement en procédure de demande d'asile.

La famille Ibouyan attendait la réponse d'un troisième recours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu