Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une famille lavalloise au Rwanda pour faire de l'humanitaire pendant deux ans

mardi 5 septembre 2017 à 18:47 Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne et France Bleu

Mickaël, Elisabeth et leurs trois enfants sont arrivés lundi soir au Rwanda. Le début pour eux d'un voyage humanitaire de deux ans à Butare. Les parents seront professeur de français et coordinatrice. La mère de famille s'est confiée avant le départ.

Mickaël et Elisabeth Gac sont arrivés lundi soir à Kigali au Rwanda, avant de rejoindre Butare, dans le sud du pays.
Mickaël et Elisabeth Gac sont arrivés lundi soir à Kigali au Rwanda, avant de rejoindre Butare, dans le sud du pays. - DR

Laval, France

Ils ont quitté leur travail et vendu leur maison. Elisabeth et Mickaël avaient depuis longtemps ce projet un peu fou en tête. "Même avant qu'on se rencontre", sourit Elisabeth. Direction le Rwanda à plus de 6300 kilomètres de la Mayenne. Ils emmènent avec eux leurs enfants, âgés de 2 à 7 ans. "Nos enfants commencent à grandir, ils ne sont pas encore trop grands. Donc là on s'est dit, il est vraiment temps de se lancer dans l'aventure. De partir loin, de découvrir un autre pays, une autre manière de vivre, une autre réalité. On veut surtout donner de notre temps au services des autres", confie-t-elle.

Ils ont déjà appris quelques mots de kinyarwanda

La famille part à Butare, petite ville rwandaise dans le sud du continent  - Aucun(e)
La famille part à Butare, petite ville rwandaise dans le sud du continent - Montage

Un voyage motivé par leur foi catholique. "On veut donner de l'amour" explique le couple, dans un pays encore meurtri par le génocide de 1994. "C'est évident que le Rwanda est un pays qui fait peur. Énormément de choses ont été faites dans le pays pour la réconciliation. On a explique ça à nos familles, à nos proches. Si on part là-bas c'est aussi qu'on a la certitude qu'on n'y est pas en danger. Sinon on n'irait pas, surtout avec nos enfants", continue Elisabeth. Pour se mettre en conditions, la famille a déjà appris "bonjour" : muraho ou mwaramutse et "merci" : murakoze. La petite famille a encore deux ans pour maîtrise le kinyarwanda, la langue la plus parlée par les Rwandais.