Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les clients d’un fermier mosellan veulent monter une association pour l’aider financièrement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu, France Bleu Alsace

Avec l'épidémie de Covid-19, nombreuses sont les exploitations agricoles ayant subi des pertes financières. C'est le cas à la ferme des Trois chênes de Wintersbourg en Moselle où l'exploitant Franck Nickles a perdu 30 000 euros. Certains clients ont donc décidé de l'aider à compenser les pertes.

Franck Nickles est exploitant à Wintersbourg depuis 1997.
Franck Nickles est exploitant à Wintersbourg depuis 1997. © Radio France - Arthur Blanc

Le confinement n'a pas épargné la ferme des Trois chênes de Wintersbourg, dans le pays de Sarrebourg. Lors des 15 premiers jours d'arrêt à peine, l'exploitation a perdu 30 000 euros. Une somme que le gérant Franck Nickles a demandée auprès de sa banque, via un prêt garanti par l'Etat. Mais ce dernier ne lui a pas été accordé. 

"Il y a 10 ans, j'aurais mis feu à la banque, mais je me suis dit que ça ne valait pas le coup", tente d'ironiser l'agriculteur. Face aux factures en retard, une vingtaine de clients a donc décidé de prêter main forte pour essayer de sauver les meubles.

Georges Filpa, client depuis 2015, a décidé de venir en aide à Franck Nickles.
Georges Filpa, client depuis 2015, a décidé de venir en aide à Franck Nickles. © Radio France - Arthur Blanc

En tête de ces clients, Georges Filpa, amoureux des fromages de la ferme depuis cinq ans, et qui ne veut pas voir l'activité des Trois chênes prendre fin. C'est lui qui a commencé à solliciter d'autres fidèles comme lui. "On va revenir sur le dossier de prêt et des clients m'ont appelé pour me dire qu'ils feraient des avances, des dons qu'ils ne récupéreront pas, mais ce n'est pas grave", explique-t-il. Lui-même compte débourser 400 euros environ pour venir en aide à cette exploitation qui compte une centaine de chèvres, et autant de bovins et de porcs

Une association de clients

D'ici septembre, Georges Filpa compte donc réunir ceux qui souhaitent aider au sein d'une même association. Une vingtaine de personnes seraient déjà prêtes à mettre la main à la pâte. "On se sent moins seul tout de suite", se réjouit Franck Nickles. Il faut dire que l'agriculteur vit uniquement des recettes des marchés qu'il sillonne en Moselle, notamment à Metz et Sarreguemines, et en Alsace. Et cette situation a fait remonter des craintes issues d'un redressement judiciaire engagé en 2015. "L'épée de Damoclès est toujours là", même si la situation est pour l'heure stabilisée.

Il ne faudrait toutefois pas que l'épidémie regagne du terrain. L'exploitant a les yeux rivés sur l'évolution de la situation, parce qu'un deuxième confinement, "ce serait vraiment compliqué". Si l'activité a globalement repris, reperdre plusieurs dizaines de milliers d'euros serait en effet très inquiétant pour l'avenir de l'exploitation. La ferme des Trois chênes est pourtant installée à Wintersbourg depuis 1997. 

Si vous souhaitez venir en aide à la ferme, vous pouvez contacter Georges Filpa, au 06 98 05 02 55, ou par mail à gfilpa2@gmail.com.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess