Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une foire aux célibataires pour trouver l'amour en Haute-Saône

dimanche 12 août 2018 à 1:11 - Mis à jour le dimanche 12 août 2018 à 7:00 Par Laurine Benjebria, France Bleu Besançon et France Bleu

Cupidon était à Pesmes, en Haute-Saône ce samedi. 400 coeurs à prendre se sont donnés rendez-vous pour le traditionnel speed dating. L'occasion pour certains de retrouver un peu de compagnie et pour d'autres de trouver l'élu-e de leur coeur.

Près de 400 célibataires se sont réunis à la foire aux célibataires de Pesmes ce samedi
Près de 400 célibataires se sont réunis à la foire aux célibataires de Pesmes ce samedi © Radio France - Laurine Benjebria

Pesmes, France

L'amour se cherche à Pesmes en Haute-Saône. Comme tous les ans, ce samedi avait lieu la Foire aux célibataires. Speed dating, repas et danse sont de la partie pour cette soirée. Et ce samedi, ils étaient nombreux à tenter de trouver l'élu-e de leur coeur : 400 personnes se sont inscrites.

15 minutes pour convaincre

Pour vérifier toute compatibilité, le mieux c'est d'apprendre à se connaître. Et pour ça ce samedi, les organisateurs ont sorti le bon vieux speed dating. Les célibataires ont 15 minutes pour faire connaissance. C'est la deuxième fois que Bernard se prête au jeu. Seul depuis six ans, ce retraité est tout de suite tombé sous le charme de Josépha. Assis l'un en face de l'autre, Bernard fait les présentations : "j'ai 71 ans (...) je cherche une compagne". 

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Bernard est venu depuis Bourg-en-Bresse dans l'Ain pour tenter de trouver son âme soeur. Josépha elle habite Besançon, donc elle n'est pas si convaincue par la distance qui les sépare. Mais Bernard tente sa chance : "pour une personne on fait n'importe quoi, on ne regarde pas les kilomètres". De quoi rassurer la retraitée bisontine qui lui promet à la fin du speed datinge son numéro de téléphone portable.

Le speed dating de Bernard et Josépha

Rompre la solitude

Josépha et Bernard sont loin d'être les seuls retraités de la soirée. La moyenne d'âge doit d'ailleurs avoisiner les 60 ans ce samedi soir. Mais il n'y a pas d'âge pour trouver l'amour ! Pour certains retraités hors de question de se mettre aux sites de rencontre en ligne, les foires aux célibataires restent leur solution préférée.

Pour la première partie du speed dating, les femmes s'assoient et attendent que les hommes viennent à leur rencontre - Radio France
Pour la première partie du speed dating, les femmes s'assoient et attendent que les hommes viennent à leur rencontre © Radio France - Laurine Benjebria

Auparavant Bernard passait par les agences matrimoniales, payantes, mais après quelques déceptions amoureuses, il s'est laissé tenter par les foires, moins onéreuses (20 euros la soirée et 35 avec le repas ce samedi à Pesmes).

"Ca fait passer une soirée, à force d'être tout seul, on aime bien voir du monde"

Jacqueline elle était plutôt retissante à l'idée de participer à cette soirée. Mais le poids de la solitude était trop pesant : "Depuis 2016 je suis seule, je suis un peu dans la tristesse". Jacqueline veut donc retrouver le sourire dans les bras d'un autre retraité qu'elle aimerait d'ailleurs brun, "quelqu'un de gentil, qui aime faire les sorties, les thés dansants".  Jacqueline adore danser, elle veut donc un homme qui saura la faire virevolter sur la piste. Le seul hic, c'est qu'elle est une grande timide. "Je suis un peu gênée, ce n'est pas mon genre d'aller aux devants de quelqu'un" se désole Jacqueline.

Tous les célibataires venus à Pesmes ne sont pas si timides. Pour beaucoup, il leur faut quelques minutes et quelques verres pour prendre leur courage à deux mains et aborder celui ou celle qui leur plaît. Ils sont donc nombreux à repartir avec des numéros de téléphone.

Trouver l'amour n'a pas d'âge - Reportage

Sortir de la drague 2.0

Il y avait bien sûr quelques trentenaires ce samedi à Pesmes. Car l'amour ne se trouve pas forcément sur les applications de rencontre. Le temps de quelques heures, ces jeunes célibataires ont abandonné leur téléphone portable pour des discussions en face à face

Si Régis, 39 ans, a choisi de tenter la foire aux célibataires, c'est parce qu'il pense être arrivé à un âge où ses amis "sont en couple, mariés ou avec des enfants, ils sortent moins du coup il y a moins d'opportunités pour faire des rencontres". Alors il s'est essayé au speed dating lui aussi, non pas sans difficulté : "15 minutes faut quand même meubler".

Il faut dire que d'habitude les trentenaires draguent sur leur clavier téléphone portable. Une drague 2.0 que Vanessa veut désormais éviter à tout prix. Cette infirmière de 37 ans préfère le contact humain : "_Ce qui me gêne dans les sites de rencontre c'est qu'on n'a personne en face, où la communication est vite restreinte_". Un avis que partage Louise, 32 ans : "Ici, c'est physique, on peut voir la personne pour discuter en face de tout et de rien".

Mais nos trois trentenaires ne sont pas très convaincus par cette foire. D'abord car ils n'y trouvent pas beaucoup de leur génération, et puis l'ambiance les a déçu. "On est très nombreux, ça ne prête pas trop à la discussion parce qu'on est tout serré" regrette Vanessa. Mais elle garde quand même le sourire car elle peut tout de même passer une bonne soirée sur la piste de danse, sans trouver à tout prix Cupidon.

Les trentenaires aussi se mettent à la foire aux célibataires - Reportage