Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une grève de la faim pour sauver Mercy, une ancienne prostituée de Poitiers menacée d'expulsion

jeudi 6 décembre 2018 à 19:23 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou et France Bleu Périgord

Une grève de la faim, la dernière solution que le comité de soutien poitevin a trouvé pour tenter de sauver Mercy Okotie. La jeune Nigériane de 23 ans a été forcée de se prostituer dans les rues de Poitiers. Sortie tout juste des griffes de ses proxénètes, elle est désormais menacée d'expulsion.

Capture écran
Capture écran - Capture écran

Poitiers, France

L'ancienne prostituée Rosen Hischer prête à faire une grève de la faim pour sauver Mercy ! Mercy, c'est cette jeune Nigériane de 23 ans, victime de la traite humaine, et forcée à se prostituer sur les trottoirs de Poitiers notamment. 

Prise en charge par l'association "Les Madeleines de Poitiers" pour la sortir de la rue, la jeune femme -actuellement sans papiers- a été arrêtée à Périgueux le 9 novembre dernier. Elle était en route pour aller rejoindre un ami à Lyon lorsqu'elle s'est fait appréhender dans un bus. Depuis, le comité de soutien poitevin remue ciel et terre pour la sauver. 

Une grève de la faim devant la préfecture

Rosen Hischer, ancienne prostituée qui milite désormais contre la prostitution, menace de faire une grève de la faim devant la préfecture de Poitiers ou de Dordogne ce vendredi après-midi si les autorités n'empêchent pas l'expulsion de la jeune Nigériane. 

"On a alerté les autorités, mais ça ne bouge pas assez vite. Il y a urgence car Mercy doit être expulsée dans les prochaines 48 heures et elle risque la mort dans son pays", explique Rosen Hischer.

Je suis prête à faire une grève de la faim devant la préfecture de Poitiers ou celle de Périgueux s'il le faut !"- Rosen Hischer

En danger de mort dans son pays

Mardi dernier, le comité de soutien à Mercy Okotie a remis une pétition regroupant 6 000 signatures à la préfète de la Vienne, mais seule la préfète de Dordogne à Périgueux peut désormais faire sortir Mercy du centre de rétention de Toulouse, centre où elle a été envoyée après son arrestation. 

Sur les réseaux sociaux, le comité interpelle les pouvoirs publics. "Alors qu'elle est parvenue à s'extirper du réseau mafieux qui l'asservissait, la voici condamnée à être expulsée vers le pays où l'attendent ses tortionnaires !" écrit-il.