Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une habitante de Loire-Atlantique fait retirer de la vente une "lampe-aquarium"

vendredi 1 septembre 2017 à 5:03 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Une habitante de Loire-Atlantique a poussé deux enseignes à retirer de la vente une "lampe-aquarium". Elle n'a pas supporté de voir un poisson vivant à l'intérieur. Elle l'a dit sur Facebook et son post a été partagé plus de 13.000 fois.

Ces "lampes-aquarium" ont choqué une habitante de Loire-Atlantique
Ces "lampes-aquarium" ont choqué une habitante de Loire-Atlantique - Sawah Bens

Loire-Atlantique, France

Les jardineries Truffaut et les magasins Bricomarché ont décidé de retirer de la vente une "lampe-aquarium" après l'émoi provoqué sur les réseaux sociaux par une habitante de Petit-Mars, en Loire-Atlantique. "Dans un magasin, en tête de gondole, j'ai vu cette espèce de lampe avec des poissons à l'intérieur", raconte Sawah Bens. "Je me suis d'abord dit : 'c'est un peu glauque, quand même d'avoir un faux poisson en guise de lampe'. Et quand je me suis rapprochée, je me suis rendue compte que les poissons étaient bien vivants !".

Au début, je me suis dit : c'est un peu glauque d'avoir un faux poisson en guise de lampe. Et quand je me suis rapprochée, je me suis rendue compte qu'ils étaient bien vivants !"

La jeune femme raconte qu'elle est restée figée face à ces "pots pas plus grand qu'un paquet de cigarette et tous à moitié vides". Elle s'est demandée si c'était normal, elle a fait des recherches sur Internet et elle a découvert que pour une poisson combattant, comme ceux des lampes, il faut un aquarium avec minimum 20 litres d'eau filtrée et à une certaine température. "J'en ai donc fait un post sur Facebook et je me suis rendue compte que les gens l'avaient énormément partagé. Sans doute parce que ça les a touchés, eux aussi".

Un post Facebook partagé plus de 13.500 fois

Son message a effectivement été partagé près de 13.600 fois, 5 jours après sa publication. Vu l'émoi provoqué, les jardineries Turffaut ont annoncé qu'elles retiraient de la vente ces "lampes-aquarium", à la fois en magasin et sur Internet. Bricomarché a pris la même décision pour ses magasins. Pour l'instant, le fabriquant, Tetra, n'a pas réagi.