Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une habitante de Sorgues attend des excuses de La Poste après avoir été soupçonnée d'être une terroriste

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

À 77 ans, Raymonde n'en revient toujours pas. Cette habitante de Sorgues réclame des excuses de la direction de La Poste après un incident survenu mi-juillet au bureau de poste de sa commune. Elle a été soupçonnée d'être une terroriste. La direction de La Poste conteste la version de l'incident.

3 mois après l'incident et plusieurs courriers, Raymonde 77 ans  n'en revient toujours pas
3 mois après l'incident et plusieurs courriers, Raymonde 77 ans n'en revient toujours pas © Radio France - Daniel Morin

Sorgues, France

Cette dame qui se prénomme Raymonde, âgée de 77 ans, était loin d'imaginer ce qui l'attendait lorsqu'elle s'est rendue le 10 juillet dernier au bureau de poste de Sorgues (Vaucluse) pour effectuer un retrait d'argent sur son compte ouvert il y a de nombreuses années. Elle présente au guichet une photocopie couleur et plastifiée de sa carte d'identité, la guichetière lui demande quelques instants, s'absente et revient une demi-heure plus tard en lui expliquant qu'il s'agit d'une fausse pièce d'identité

Raymonde ne comprend pas ce qui lui arrive. En quelques minutes, des gendarmes font irruption dans le bureau de poste pour vérifier son identité. "La postière m'a dit qu'elle pensait avoir à faire à une terroriste", s'étouffe Raymonde qui a passé 30 ans de sa vie à travailler... pour le ministère de la Justice.

Toujours dans l'attente d'excuses...

Très vite, les gendarmes confirment l'identité de la cliente et Raymonde peut effectuer son retrait. Mais l'affaire ne passe pas. Raymonde réclame des excuses de la direction de La Poste

D'autant qu'un courrier daté du 13 juillet et signé du directeur d'établissement écrit : "Vous avez présenté une fausse pièce d'identité (...) vous avez manifesté votre insatisfaction auprès de mes collaborateurs. Votre comportement était inadapté et ne sert en rien à améliorer ce qui ne vous satisfait pas mais, au contraire, affecte notre relation." 

"Les bras m'en tombent", réagit Raymonde qui se dit "très choquée" par l’attitude de la poste de Sorgues. 

... qui ne viendront pas, assure la direction de La Poste

Nous avons joint la direction de La Poste de Vaucluse. Sa version des faits diffère de celle soutenue par la Sorguaise en colère. Pour La Poste, "la cliente a refusé de présenter une autre pièce d’identité avant l'arrivée des gendarmes, elle a été impolie et la guichetière a soupçonné une tentative d'extorsion de fonds.

En conséquence : "L'affaire est réglée pour nous et pas question de présenter des excuses à cette dame." Le bras de fer n'est peut-être pas terminé.  

Raymonde revient sur l'incident survenu le 10 juillet

Presque 3 mois après l'incident, Raymonde espère toujours des excuses de la Poste de Vaucluse

Le bureau de poste de Sorgues où s'est produit l'incident le 10 juillet dernier  - Corbis
Le bureau de poste de Sorgues où s'est produit l'incident le 10 juillet dernier © Corbis - Daniel Morin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu