Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une Iranienne serait morte en traversant la Manche dans un bateau de fortune

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

L'information est rapportée ce jeudi par plusieurs associations françaises et britanniques. Un bateau transportant 20 migrants a été secouru une semaine auparavant au sud de Ramsgate, en Angleterre. Selon les témoignages, trois personnes sont tombées à l'eau, une n'a pas pu être secourue.

Selon plusieurs associations, une femme serait tombée d'une embarcation de fortune, dans la Manche, vendredi 9 août (photo d'illustration)
Selon plusieurs associations, une femme serait tombée d'une embarcation de fortune, dans la Manche, vendredi 9 août (photo d'illustration) © AFP - Olmo Calvo

Côte d'Opale, France

Si l'information est confirmée, il s'agit du premier décès d'un migrant tentant de traverser la Manche à bord d'une embarcation de fortune.  Des associations et des médias britanniques annoncent qu'une femme, une Iranienne, qui est tombé à l'eau vendredi 9 août à quelques kilomètres des côtes anglaises, au Sud de Ramsgate, n'a pas été retrouvée. 

Les opérations de secours ont permis de repêcher deux migrants, qui étaient également tombés d'une petit bateau qui transportait une vingtaine de personnes. "La frontière tue, silencieusement", écrit sur son site internet l'association Calais Migrant Solidarity.

Tentatives quotidiennes de traversées entre la Côte d'Opale et l'Angleterre

Le même jour, une autre embarcation de fortune a chaviré au large de Boulogne-sur-mer, les sauveteurs français de la SNSM ont réussi à secourir onze personnes. Les associations qui viennent en aide aux migrants dans le Calaisis et le Boulonnais sont persuadées qu'il y a déjà eu des morts : "la mer ne rend jamais les corps", commente François Guennoc, de l'Auberge des migrants.