Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une jeune Avignonnaise témoigne après avoir testé le service national universel

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Angélique, 16 ans, originaire d'Avignon, fait partie des 2.000 volontaires à avoir testé le service national universel en juin 2019. Une expérience dont elle assure ressortir "grandie".

Angélique, 16 ans, originaire d'Avignon et ambassadrice du Service national universel en Vaucluse.
Angélique, 16 ans, originaire d'Avignon et ambassadrice du Service national universel en Vaucluse. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Avignon, France

Cinq mois plus tard, Angélique porte encore fièrement son polo blanc de volontaire. "On ressort grandi de cette expérience", assure cette jeune Avignonnaise de 16 ans, au sujet du service national universel (SNU) dont elle est l'ambassadrice en Vaucluse. On la retrouve ce dimanche 10 novembre, dans l'émission Zone interdite dédiée à la première édition du SNU, diffusé à 21 heures 05 sur M6. 

"On apprend à savoir comment réagir en cas d'agression."

Tout comme 2.000 autres jeunes âgés d'au moins 15 ans originaires de 13 départements, Angélique a participé à la session de juin 2019. Pendant deux semaines, elle s'est levée à 6h du matin avant le salut au drapeau en chantant la Marseillaise et les multiples activités de la journée. 

Un rythme dense "nécessaire" d'après la jeune volontaire, pour intégrer certaines valeurs. "Le respect par exemple", la tolérance aussi. "On avait tous le même uniforme donc on n'avait pas le temps de se différencier les uns des autres" et surtout "la cohésion", insiste Angélique.

Parmi les modules dispensés, des battues avec la gendarmerie, des cours de code de la route mais aussi de self-défense que l'ambassadrice de Vaucluse attendait tout particulièrement : "On apprend à savoir comment réagir en cas d'agression. Au lycée j'ai toujours une petite appréhension. Je me demande "Et si quelqu'un s'introduit ?" On a appris à canaliser notre stress dans ce genre de situation."

30.000 jeunes testent le SNU en 2020

"Tous les jeunes devraient passer le SNU", estime Angélique. Il devrait bientôt être obligatoire pour les jeunes âgés d'au moins 15 ans. "J'ai l'impression que les jeunes ne sont pas assez cadrés aujourd'hui. Ça permettrait à certains de reprendre le droit chemin et pourquoi pas d'envisager une carrière dans l'armée", suggère l'Avignonnaise.

Quelque 30.000 jeunes testeront le SNU dès l'année prochaine, a annoncé Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale.

Choix de la station

France Bleu