Société

Une journée festive dans les Vosges en soutien au lanceur d'alerte Antoine Deltour

Par Roxane Delaby, France Bleu Sud Lorraine samedi 15 octobre 2016 à 17:00

Antoine Deltour lors de son premier procès au Luxembourg
Antoine Deltour lors de son premier procès au Luxembourg © Maxppp - Maxppp

A moins de deux mois du début du procès en appel du lanceur d'alerte de l'affaire Luxleaks, le comité de soutien à Antoine Deltour, organise une journée festive dimanche à Darnieulles dans les Vosges.

Antoine Deltour, sera de nouveau sur le banc des accusés à la cité judiciaire du Luxembourg. Son procès en appel pour son rôle de lanceur d'alerte dans l'affaire Luxleaks doit démarrer le 12 décembre prochain. En attendant, son comité de soutien se rassemble et organise ce dimanche 16 octobre une journée festive dans la salle des fêtes de Darnieulles dans les Vosges. Objectif : sensibiliser le public au sort des lanceurs d'alerte et récolter des fonds pour financer la défense d'Antoine Deltour.

"Il faut protéger les lanceurs d'alerte"

Son frère, Romain Deltour, est l'un des porte parole du comité de soutien. Il nous confie qu'Antoine est fatigué par cette procédure qui n'en finit pas : "Il s'est demandé à l'issu du procès en première instance, s'il devait faire appel ou pas. Un procès, c'est beaucoup de fatigue et Antoine a envie de revenir à une vie normale". En première instance Antoine Deltour a été condamné à 12 ans de prison avec sursis, alors malgré la fatigue, il continue de se battre "ça doit servir à montrer qu'en 2016, il est légitime d'être lanceur d'alerte et de dénoncer des pratiques immorales." C'est l'un des objectifs de cette journée festive, dire et redire au grand public et aux médias, que les lanceurs d'alertes doivent être protégé par la loi. "Cette situation est injuste! Antoine a dénoncé des pratiques qui vont à l'encontre de l’intérêt général. De l'évasion fiscale qui se chiffre à plusieurs centaines de milliards d'euros chaque année. Pour avoir agi pour le bien commun, il se retrouve sur le banc des accusés..."

Déjà près de 35 000 euros de frais de justice

Cette journée de soutien festive doit aussi servir à récolter des fonds pour la défense d'Antoine Deltour : "pour l'instant on a payé près de 35 000 euros de frais d'avocat, qu'on a réussi à financer entièrement avec le comité de soutien", se satisfait Romain. Il faut savoir que les avocats sont solidaires de la cause, et qu'ils ne facturent pas plein pot.

En dehors des frais d'avocats, s'il veut assister à son procès, Antoine doit également s'absenter de son travail : "lors du premier procès, il avait utilisé tous ses jours de congés pour pouvoir assister à son procès".

Programme de la journée en soutien au lanceur d'alerte Antoine Deltour dimanche 16 octobre - Maxppp
Programme de la journée en soutien au lanceur d'alerte Antoine Deltour dimanche 16 octobre © Maxppp - maxppp

Une journée festive dans les Vosges

Le comité de soutien à Antoine Deltour a aussi un rôle à jouer sur le plan moral. Montrer à Antoine qu'il n'est pas seul. C'est aussi la vocation de cette journée festive. Au programme : un pique-nique à la mode "auberge espagnole" (chacun ramène ce qu'il veut), suivi d'une prise de parole d'Antoine Deltour. Puis dans l'après midi, trois concerts : chansons françaises et néo-folk celtique. Sur place, une petite restauration est également prévue : gâteaux et café au bénéfice du comité de soutien. Le droit d'entrée est libre. Tous les fonds récoltés serviront à financer la défense du lanceur d'alerte vosgien de l'affaire Luxleaks. Le procès en appel d'Antoine Deltour commencera à la cité judiciaire du Luxembourg le 12 décembre.

Partager sur :