Infos

Une journée "santé morte" en Lorraine

Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine mardi 31 mars 2015 à 7:02

Ce qui fâche les médecins dans la loi santé.
Ce qui fâche les médecins dans la loi santé. © IDÉ

Les syndicats de médecins appellent à une nouvelle journée de grève pour protester contre le projet de loi santé de Marisol Touraine. L'examen du texte commence ce mardi à l'Assemblée nationale.

Une fois de plus, vous trouverez peut être porte close, ce mardi, chez votre généraliste. Les médecins se mobilisent contre le projet de loi de la ministre de la Santé. Un texte qui arrive ce mardi devant les députés, et que les généralistes contestent. Il prévoit notamment la généralisation du tiers-payant : à partir de 2017, les patients n'auront plus à avancer le prix de la consultation, ce sont les mutuelles qui seront chargées de rembourser directement les médecins. Ces derniers craignent de ne pas récupérer toutes les sommes dues. Ils redoutent également une surcharge de travail administratif.

Une mesure inapplicable en l'état selon le docteur Jean-Jacques Antoine, président du syndicat MG France en Meurthe-et-Moselle

"Le tiers-payant tel qu'il est proposé est ingérable"

Sarah Tuchscherer l'a suivi dans son cabinet à Haroué, à une trentaine de kilomètres de Nancy

Le reportage de Sarah Tuchscherer chez Jean-Jacques Antoine

Plusieurs actions sont prévues dans la région ce mardi matin : dépot de gerbe devant la Caisse primaire d'assurance maladie de Metz à 10h, puis distribution de tracts devant l'Agence régionale de santé et enfin rassemblement devant la préfecture à 14h. A St-Nicolas-de-Port, les adhérents du syndicat MG France se réunissent également ce mardi pour décider de la suite à donner au mouvement. Partout, les cabinets de médecins fermeront leurs portes pour plusieurs heures ou pour la journée entière.

Partager sur :