Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une Landaise fête ses 105 ans en famille à Donzacq en Chalosse

dimanche 29 octobre 2017 à 8:04 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

On l'appelle affectueusement la "dame de Chalibourdon", le nom de la maison où elle est née à Donzacq, le 28 octobre 1912. Charlotte Saint-Jean a fêté ce samedi ses 105 ans. L'ancienne agricultrice a invité ses proches à fêter l'événement au foyer municipal de son petit village de Chalosse.

Charlotte Saint-Jean a fêté ses 105 ans hier en famille à Donzacq, le village de Chalosse où elle est née le 28 octobre 1912
Charlotte Saint-Jean a fêté ses 105 ans hier en famille à Donzacq, le village de Chalosse où elle est née le 28 octobre 1912 © Radio France - Frédéric Denis

Donzacq, France

Charlotte Saint-Jean a fêté ses 105 ans ce samedi 28 octobre en présence de ses proches au foyer municipal de Donzacq en Chalosse.

La centenaire est née le 28 octobre 1912 à Donzacq, dans une ferme du lieu-dit Chalibourdon, aujourd'hui occupée par l'un de ses petits-fils, sur la route de Caupenne.

Charlotte Dufourcet, son nom de jeune fille, se marie le 26 avril 1934 avec Paul Saint-Jean. Ils s'installent deux ans plus tard dans une ferme, route de Tibailles. Ils sont tous les deux agriculteurs.

Le couple Saint-Paul va retaper cette vieille ferme que Charlotte qualifie de "taudis". Ils vont travailler les terres incultes qui l'entourent pour cultiver du maïs, du blé, du tournesol, de la vigne, élever des poulets, des canards etc.

Charlotte Saint Jean part vendre les poulets qu'elle élève avec son mari, tous les mercredis, à vélo, avec une amie, sur le marché de Montfort-en-Chalosse, à dix kilomètres de sa ferme. Elle apprécie que les voisins viennent jouer aux quilles une heure le midi, après le repas et avant de reprendre le travail.

Charlotte Saint-Jean et Paul, son mari, déménagent en 1936 dans une ferme de la route de Tibailles à Donzacq - Radio France
Charlotte Saint-Jean et Paul, son mari, déménagent en 1936 dans une ferme de la route de Tibailles à Donzacq © Radio France - Frédéric Denis

Cinq générations réunies

Depuis 1936, Charlotte Saint-Jean n'a jamais quitté cette maison où elle a construit sa vie avec Paul, son époux.

Charlotte Saint-Jean a trois filles, Maïté, Claudine et Evelyne, six petits enfants, douze arrières-petits enfant et même un arrière arrière petit-fils : Oscar qui aura bientôt deux ans. Cinq générations étaient donc réunies ce samedi dans la salle des fêtes de Donzacq.

"Quand j'ai eu les enfants, ça a été le bonheur. Et mes petits enfants, je suis heureuse quand je les vois. Il me donne la force de vivre, je les aime à tous" Charlotte Saint-Jean

Charlotte Saint-Jean avec sa fille Claudine dans leur maison de Donzacq - Radio France
Charlotte Saint-Jean avec sa fille Claudine dans leur maison de Donzacq © Radio France - Frédéric Denis

La santé et une excellente mémoire

Charlotte Saint-Jean a encore la santé. La centenaire marche en s'aidant d'une canne, sa vue a baissé, elle tousse parfois beaucoup et fait quelques malaises mais elle le dit elle-même "je peux pas dire que cela va trop mal !".

Le centenaire landaise a une excellente mémoire. Elle se souvient par exemple parfaitement de la fin de la première guerre mondiale. Le 11 novembre 1918, elle avait six ans, elle jouait à la poupée dans le jardin quand toutes les cloches aux alentours se sont mises à sonner. Elle appelle alors sa maman qui la prend dans les bras, soulagée, pour lui expliquer que la guerre est terminée.

Charlotte Saint-Jean se souvient aussi de l'arrivée de l'électricité dans son village de Donzacq, de la pose des pylônes en 1932 sur la route de Caupenne où elle habitait à l'époque. Elle se souvient aussi des ouvriers cassant des cailloux pour construire la route devant chez elle.

La centenaire garde aussi en mémoire les souvenirs douloureux comme la perte de son frère qui la gâtait tant. Il est décédé prématurément à l'âge de 21 ans. Charlotte Saint-Jean perdra aussi son mari en 1970 mais elle n'a jamais voulu quitter cette ferme où elle a vécu tant d'émotions.

Son plat préféré : le poulet frites !

Charlotte Saint-Jean est une femme coquette. Quand elle nous reçoit dans sa ferme, route de Tibailles, ses cheveux blancs et gris sont délicatement attachés en chignon derrière la tête. La vielle femme porte un foulard noué autour du cou. Elle porte une veste noire, un tablier, sous lequel on devine un pull fushia et une jolie jupe rayés grise et noire.

La centenaire garde un bon appétit. Elle met la table chaque midi. Elle adore le poulet frites. Elle aime bien aussi siroter un petit verre de vin avec du cassis le midi pour l'apéritif.

"Elle est coquette maman. Elle nous a transmis cela aussi. Mais maman, c'est une femme d'extérieur" Claudine, l'une des trois filles de Charlotte

Claudine, l'une des trois filles de Charlotte, nous parle de la santé de sa maman âgée de 105 ans et de la façon dont elle occupe ses journées

Charlotte Saint-Jean nous a confié le secret d'une bonne vie : "il faut s'aimer, ne pas se fâcher". Son secret de longévité !