Société

Une librairie à Saint-Malo a reçu des insultes et des menaces : sa vitrine présentait des ouvrages anti-FN

Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique et France Bleu mardi 28 mars 2017 à 20:55

Des ouvrages antifascistes et antifrontistes dans la vitrine
Des ouvrages antifascistes et antifrontistes dans la vitrine © Radio France - Brigitte Hug

La librairie La Droguerie de Marine, à Saint-Malo, affiche ses idées. Une de ses vitrines présente depuis la semaine dernière, des livres et des citations de grands auteurs contre le fascisme et le Front National. Elle a suscité des réactions attendues mais aussi des insultes et des menaces.

La vitrine présente des ouvrages sur la "fachosphère", sur les années 30, des enquêtes sur le Front national et, par exemple, des livres de Fatou Diome et Edwy Plenel. Quelques citations sont notées aussi comme celle d'Hemingway: "Le fascisme est un mensonge dit par des tyranniques". Ou encore celle de Marc Escayrol: "Dans un régime fasciste, on n' apprend pas je suis, tu es, mais je hais, tu suis".

Le propriétaire de la librairie, Loïc Josse a voulu cette vitrine. Il explique sur la page Facebook de la Droguerie de Marine que "la démocratie est en danger et que le meilleur remède contre le fascisme est la lecture".

La Droguerie de Marine assume son chois sur Facebook - Aucun(e)
La Droguerie de Marine assume son chois sur Facebook

Dans la rue commerçante de Saint-Servan, la vitrine de la Droguerie de Marine ne passe pas inaperçue. Elle provoque des réactions. Des passants, des clients entrent pour commenter, dialoguer. Pas toujours d'accord. Ces réactions étaient attendues. Mais pas ce qui va suivre. D'abord un coup de fil d'un journaliste de Breizh Info, un vrai-faux site d'informations locales tenu par des militants identitaires. Un article est publié sur ce site. "Désagréable", souligne le patron de la librairie. Puis, quelques heures plus tard, "nous avons été assaillis sur nos comptes Google et Facebook par des dizaines et des dizaines de messages haineux, d'insultes et de menaces", explique Loïc Josse.

Nous avons été assaillis par des dizaines et des dizaines de messages haineux"

Loïc Josse: "des dizaines et des dizaines de messages haineux"

"Nous ne plierons pas", dit La Droguerie de Marine  - Aucun(e)
"Nous ne plierons pas", dit La Droguerie de Marine

Depuis, le compte Google de la librairie a été fermé. "Il y avait des ignominies qu'on avait pas envie de laisser lire". Mais pas question de changer la vitrine, pour le propriétaire de la Droguerie de Marine. "Il y a d'ailleurs un élan de solidarité. Il y a des gens, dans une grande diversité d'idées, qui nous soutiennent. Je viens d'aller au Salon du Livre à Paris et j'ai eu le plaisir de voir des auteurs et des éditeurs venir spontanément manifester leur soutien!".