Société

Une lycéenne a inventé une appli contre l'école buissonnière

Par Marina Cabiten, France Bleu Paris et France Bleu vendredi 8 janvier 2016 à 15:51

Une appli qui pourrait dissuader les jeunes de sécher
Une appli qui pourrait dissuader les jeunes de sécher © Maxppp

Une lycéenne de région parisienne a créé une application pour moderniser la façon de faire l'appel dans les classes. L'Éducation nationale va tester le système, et la jeune fille a rencontré des représentants d'Apple comme elle l'a raconté jeudi sur BFM Business.

À tout juste 16 ans, Philippine Dolbeau ne se contente pas d'aller au lycée mais est également entrepreneuse. Jeudi sur BFMTV, elle a présenté son système New School dont le but est de moderniser la façon dont les enseignants "font l'appel". Selon elle, ces derniers passent actuellement 28 heures par an à faire l'appel, soit une semaine et demi de cours. Du coup, certains enseignants ne le font pas du tout, ce qui pose des problèmes de sécurité.

Texto aux parents en cas d'absence

Comment fonctionne cette invention ? Les enseignants ont une tablette numérique sur laquelle l'appli New School est installée. Les élèves ont de leur côté une capsule, qu'ils portent sur eux ou dans leurs affaires, connectée à cette appli qui vérifie la présence des élèves via ces capsules. Au bout de dix minutes, si l'un des signaux et donc des élèves manque à l'appel, l'enseignant reçoit une notification avec le nom du jeune concerné... et ses parents reçoivent immédiatement un mail ou un texto.  

Améliorer la sécurité

En créant cette appli, Philippine Dolbeau a voulu avant tout améliorer la sécurité des élèves. Le déclic est venu quand elle a appris qu'un enfant de neuf ans avait été oublié dans son bus scolaire pendant plus de huit heures sans manger ni boire. Son école n'était pas au courant de son absence et donc ses parents non plus, car l'enseignant n'avait pas fait l'appel. 

Le rectorat de Versailles a donné son feu vert au test de New School dans trois classes de l'académie de Versailles. Et la lycéenne espère qu'Apple finira par ajouter l'appli à son catalogue, elle a rencontré des représentants du géant à la pomme l'été dernier.