Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une mairie du Pas-de-Calais souhaite ouvrir un cimetière pour animaux : quelles solutions dans la région ?

-
Par , France Bleu Nord

Entre Arras et Douai, la commune de Biache-Saint-Vaast a l'intention de construire un cimetière pour les animaux. Pour enterrer les animaux de compagnie, il existe peu de solutions dans la région. Le cimetière privé de Chemy a été le premier à ouvrir en 1971.

C'est à Chemy qu'a ouvert le premier cimetière pour animaux de France. Environ 2000 bêtes y ont été enterrées depuis 1971.
C'est à Chemy qu'a ouvert le premier cimetière pour animaux de France. Environ 2000 bêtes y ont été enterrées depuis 1971. © Radio France - Cécile Bidault

La commune de Biache-Saint-Vaast, 4000 habitants entre Arras et Douai, aura sûrement bientôt son cimetière pour enterrer les animaux de compagnie. L'initiative vient du maire, très sensible à la cause animale. Michel Housau a proposé un terrain communal de 1800 mètres carrés.

Il a en effet constaté qu'il n'y a "aucune structure prévue". Les solutions selon lui pour les propriétaires d'animaux : "soit on le laisse chez le vétérinaire, qui va l'incinérer. Soit on le met dans son jardin, et ce n'est pas forcément autorisé. Malheureusement, il y a beaucoup de gens qui abandonnent l'animal dans la nature. Dans le marais, on trouve parfois un cadavre. Certaines personnes sans scrupules le jettent carrément dans les ordures ménagères, ce qui est interdit".

Autorisations de l'ARS

Après consultation des habitants via les réseaux sociaux, il a soumis son projet au vote du conseil municipal, qui l'a validé. Reste maintenant à avoir, d'ici trois mois, le feu vert de l'Agence régionale de santé, après des analyses du sol, pour vérifier qu'il n'y a pas de risque de dégradation de la nappe phréatique à cet endroit.

ECOUTEZ : Michel Housau, maire de Biache-Saint-Vaast, explique pourquoi il souhaite ouvrir un cimetière pour animaux sur sa commune

600 animaux sont actuellement enterrés à Chemy
600 animaux sont actuellement enterrés à Chemy © Radio France - Cécile Bidault

Une trentaine de cimetières pour animaux en France

Des cimetières pour animaux, il y en a très peu, une trentaine en France. Dans le Nord-Pas-de-Calais, le seul public est pour le moment celui de la communauté d'agglomération du Boulonnais, situé à Saint-Martin-Boulogne. 225 emplacements sont disponibles, 144 sont occupés. Les concessions sont de 3, 5 ou 10 ans.

Les deux autres sont privés. Le pionnier se situe à Chemy, au Sud de Lille. Le cimetière d'animaux a été créé en 1971 par le grand-père du propriétaire actuel, Olivier Coqueman. Environ 600 animaux sont enterrés sur ce terrain arboré. Des petites dalles de marbre gris sont disposées en cercle, il y a parfois des stèles avec des inscriptions, et même des caveaux quand une famille a eu plusieurs animaux.

Les propriétaires d'animaux peuvent venir se recueillir sur les tombes.
Les propriétaires d'animaux peuvent venir se recueillir sur les tombes. © Radio France - Cécile Bidault

C'est un endroit de recueillement

Ici reposent essentiellement des chiens et des chats, mais aussi deux chèvres et un cheval. Pour Olivier Coqueman, c'est un vrai besoin : "les gens sont tellement malheureux lorsqu'ils perdent leur animal, qu'ils ont depuis 10, 15 ou 20 ans. Ici, ils ont l'impression de ne pas l'avoir oublié. C'est un endroit de recueillement, pour un dernier hommage à ces animaux".

Sans sépulture, l'enterrement au cimetière d'animaux de Chemy coûte de 150 à 350 euros. Avec cercueil et plaque de marbre, cela démarre à 900 euros. La concession coûte ensuite 100 euros par an.

ECOUTEZ : le dossier de France Bleu Nord, les cimetières pour animaux

Cimetière d'animaux : rue du Château à Chemy. Tél. : 03 20 90 31 20

Choix de la station

À venir dansDanssecondess