Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une maison au cœur de la campagne limousine pour se reconstruire après un burn-out

jeudi 11 avril 2019 à 19:59 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin et France Bleu

Une maison pour se reconstruire après un burn-out. C'est le lieu créé depuis deux ans en Haute Vienne par l'association "Au temps pour toi" Un lieu de vie unique en son genre implanté à Saint Paul. Les résidents qui y sont accueillis se sont tous retrouvés en situation d'épuisement professionnel.

La maison familiale qui accueille à St-Paul les personnes qui viennent se ressourcer après un burn out
La maison familiale qui accueille à St-Paul les personnes qui viennent se ressourcer après un burn out © Radio France - Françoise Ravanne

Haute-Vienne, France

C'est dans un ancien corps de ferme à Saint-Paul au cœur de la campagne de la Haute-Vienne que Jean Baptiste van den Hove, co fondateur de l'association "Au temps pour toi"accueille depuis maintenant deux ans des hommes et des femmes en situation de burn-out. "C'est un espace pour se déposer et se reposer, un cadre qui favorise la reconstruction mais ce n'est pas un lieu thérapeutique" explique t-il. 

Un lieu dans un cadre isolé mais qui met fin à l'isolement

Des bénévoles viennent régulièrement aux côtés des membres de l'association soutenir les résidents. Ces derniers qui sortent d'une situation d'épuisement professionnel n'ont aucune contrainte mais ils partagent les repas, participent ensemble à leur préparation. "On leur propose un lieu où l'on vit sans objectif mais on favorise la qualité du lien" explique encore Jean Baptiste van den Hove.  Ici ils peuvent aller discuter avec les gens du village ou entretenir le potager, donner à manger aux moutons... Rien n'est imposé

Jean Baptiste Van den Hove, co fondateur du lieu et Christine une résidente venue se reconstruire - Radio France
Jean Baptiste Van den Hove, co fondateur du lieu et Christine une résidente venue se reconstruire © Radio France - Françoise Ravanne

Christine est arrivée il y a une semaine. Le manque de valorisation de son travail notamment a provoqué chez elle un Burn-out mais aujourd'hui elle se sent déjà un peu mieux. "J'étais extrêmement énervée et ici je trouve exactement ce qu'il faut, le fait de se mettre en pause pour moi c'est pertinent. Il y a une grande bienveillance entre les gens et c'est trés positif"

"Il n'y a aucun jugement, on nous accueille comme on est", Pierre Antoine, un résident

De son côté Pierre Antoine est arrivé ici dans un état d'extrême fatigue psychologique. Cadre en région parisienne, il a craqué en mars dernier "Je me suis retrouvé dans mon bureau, devant mon ordinateur, impossible de faire quoi que ce soit, je ne savais plus rien faire et je suis parti" raconte t-il. Ici il se repose, dort beaucoup, jardine et il dit apprécier les discussions avec des gens qui sont dans la même situation et ce qu'il apprécie aussi c'est qu'Il n'y a aucun jugement, on nous accueille tel qu'on est. Pierre Antoine a prévu de rester trois semaines : le temps minimum pour comprendre l’intérêt de vivre ici mais les séjours peuvent durer plusieurs mois.

L'association "Au temps pour toi" espère s'agrandir. Elle fonctionne grâce à des dons et une participation aux frais des résidents.