Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une maison de retraite de l'Yonne lutte depuis dix ans contre la dénutrition des personnes âgées

jeudi 29 novembre 2018 à 19:29 Par Denys Baudin et Delphine Martin, France Bleu Auxerre et France Bleu

Le Collectif de lutte contre la dénutrition a lancé cette semaine une campagne inédite pour mieux connaitre et mieux combattre cette maladie invisible qui touche deux millions de personnes en France. Dans l'Yonne, la maison de retraite de Ligny-le-Châtel (Yonne) y travaille depuis dix ans.

Marie-Line Carsaba, l'animatrice, organise un atelier goûter chaque semaine à l'Ehpad de Ligny-le-Châtel
Marie-Line Carsaba, l'animatrice, organise un atelier goûter chaque semaine à l'Ehpad de Ligny-le-Châtel © Radio France - Delphine Martin

Auxerre, France

La dénutrition est une maladie qui tue silencieusement. Elle touche en particulier les personnes hospitalisées et les personnes âgées. Elle concerne notamment une personne âgée en perte d'autonomie sur quatre. À Ligny-le-Châtel (Yonne), la maison de retraite Gaston Houssier (de la Mutualité française bourguignonne) mène depuis près de dix ans une lutte contre la dénutrition. Et c'est un gros travail.

Redonner l'envie de manger

Les résidents sont surveillés de près

Dès qu'un nouveau résident arrive, le constat est presque toujours le même : il souffre de dénutrition. C'est ce que constate Senka Camusat, infirmière, référente nutrition dans l'établissement : " Il y a beaucoup de raisons, les problèmes sociaux, financiers, d'isolement, des gens qui vivent seuls dans leur maison."  Les résidents sont surveillés de près.

Redonner l'envie de manger

Pour redonner l'envie de manger : la cuisine est faite sur place, les menus sont variés avec des produits frais de saison. Les tables sont décorées et les plats bien présentés. Et une fois par semaine, ce sont les résidents eux-mêmes qui préparent le goûter. 

Ce jeudi, c'est tarte aux pommes sous le regard bienveillant de Marie Line Carbasa, l'animatrice : " Et hop on fait de belles tranches pour notre tarte aux pommes. Madame Germain je vous laisse faire, vous aimez les gâteaux ?" "Oui on adore" reprennent en chœur les résidentes tout en chantant.

Atelier tarte aux pommes - Radio France
Atelier tarte aux pommes © Radio France - Delphine Martin

Un gros pari - Sandrine Hosotte, directrice de l'établissement

Animateurs, aides soignantes, cuisiniers, ce travail pour redonner l'appétit est vraiment un accompagnement. Sandrine Hosotte est la directrice de l'établissement : "Manger seul quelque fois dans une chambre, il n' y a rien qui fait que l'on ait de l'appétit. Si on fait en sorte que ce soit un moment de plaisir et de convivialité on a déjà gagné _un gros pari_." 

Un gros pari

Des personnes très fragiles

"Ce sont des personnes très fragiles" souligne la directrice. "Pourquoi elles ne mangent pas ? On est parfois des mois sur la question, il y a plein de raisons. Parfois on bouge l'environnement, certains ont besoin de l'aide avec peu de monde et d'autres fois il faut des grandes tablées et que ce soit festif. C'est un travail très valorisant pour toute l'équipe et on en voit rapidement les effets. Il faut que manger soit un plaisir."

La résidence Gaston Houssier accueille 91 résidents et emploie 51 salariés. Une place dans cet établissement coûte environ 2.000 euros par mois. Pour en savoir plus sur la dénutrition, vous pouvez consulter le site internet luttecontreladenutrition.fr

Sandrine Hosotte, directrice de l'établissement explique que chaque résident bénéficie d'un accompagnement personnalisé. - Radio France
Sandrine Hosotte, directrice de l'établissement explique que chaque résident bénéficie d'un accompagnement personnalisé. © Radio France - Delphine Martin