Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une maison pour accompagner les usagers de drogues dans le sud-Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Un centre d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD) est ouvert depuis quatre mois à Avranches. L'équipe de ce deuxième site de la Manche, après celui de Cherbourg, est à l'écoute des consommateurs.

De gauche à droite : Jérémy Gedge éducateur spécialisé, Bruno Châtel infirmier et Annaële Tratz assistante sociale.
De gauche à droite : Jérémy Gedge éducateur spécialisé, Bruno Châtel infirmier et Annaële Tratz assistante sociale. - DR

"Ce n'est pas une salle de shoote." Le centre d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD) accueille depuis l'été dernier à Avranches. Cette structure financée par l'Agence régionale de santé de Normandie accompagne les consommateurs et les écoute. Elle complète le travail de la maison de Cherbourg, ouverte en 2017. 

Canapés, douches, cuisine...

La drogue n'est pas autorisée à l'intérieur. Ici, on ne juge. "Nous ne sommes pas du tout dans la répression, au contraire. On va aider la personne seulement si elle nous le demande et désire arrêter", explique Jérémy Gedge, éducateur spécialisé. Dans cet espace, les bénéficiaires sont vus en tant que "personnes" et non comme "consommateurs", insiste-t-il. Rien ne leur est imposé. Situé avenue Quesnoy, ce centre se veut comme un lieu d'accueil chaleureux. Il y a des canapés, des douches, une cuisine, une machine à laver... "On peut prendre un café, que ce soit seul ou en collectif, faire à manger ou bien des activités comme de la peinture."

L'équipe du centre d'accueil est composée de Jérémy Gedge, éducateur, de Bruno Châtel, infirmier, et d'Annaële Tratz, assistante sociale. Leur objectif est d'informer les consommateurs sur les risques de l'usage des drogues, ainsi que de leur fournir du matériel stérilisé. C'est le cas des seringues, de compresses ou encore des outils pour sniffer. "Nous on va donner ce qui permet de mettre le produit dans un endroit propre. Parce qu'en général le nombre d'utilisations n'est pas respecté", continue l'éducateur. 

Des permanences à Granville et Mortain

Dans l'enceinte du CAARUD d'Avranches, mais aussi lors des permanences plusieurs fois par mois à Granville et Mortain, on ne parle pas seulement que de drogues. Les bénéficiaires sont également accompagnées sur divers points. "Il y a une partie sociale, c'est à dire pour la santé, le logement, les droits etc... La porte est toujours ouverte." 

Pour l'instant, une vingtaine d'usagers bénéficient de l'aide du centre d'accueil. Une permanence devrait bientôt débuter à Saint-Hilaire-du-Harcouet. L'équipe sera par par ailleurs présente sur divers événements dans le sud-Manche.

Pratique : tous les mardis de 14 h à 18 h, mercredis et jeudis de 14 h 30 à 16 h 30 à Avranches. Les deuxième et quatrième mercredis du mois de 14 h 30 à 16 h 30 au Forum à Mortain, le 1er et 3e mercredi du mois au Pôle Famille de Granville, rue Saintonge. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess