Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marche blanche en hommage au jeune homme tué par balle au Mas de Mingue à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Un tournoi de foot et une marche blanche au Mas de Mingue, à Nîmes, après la mort du jeune Abdel Kader. Un jeune homme de 17 ans, mort tué par balle le lundi 25 janvier 2021. Un adolescent inconnu des services de la justice auquel les habitants du quartier veulent rendre hommage.

Le Mas de Mingue, à Nîmes
Le Mas de Mingue, à Nîmes © Maxppp - Mikael Anisset

Dès le lendemain de la mort du jeune Abdel Kader, 17 ans, mort tué par balle le lundi 25 janvier, des habitants décidaient d'une marche blanche : "Y'a pas eu de réelles démarches" explique Naïma Mohamed. "Les mamans étaient devant l'école, on a vu le papa qui marchait, qui faisait les cent pas. On a été vraiment touché. On est monté chez lui, on lui a présenté nos condoléances et quand on est ressorti on a dit : "on doit faire quelque chose." Marche blanche donc le dimanche 31 janvier, départ du jardin des Mimosas à 14h.

Naïma et Farid Mohamed. Avec d'autres habitants du Mas de Mingue, ils ont organisé cette marche blanche du dimanche 31 janvier 2021

"On a fait ça, c'est un cri du cœur"

Au côté de Naïma, son mari Farid : "C'est pour dire qu'on en a ras le bol. Pas normal qu'en rentrant de l'école on puisse mourir. Il avait une perspective d'avenir. Descendre du bus avec son sac et prendre une balle. C'est incompréhensible." Naïma approuve mais cette marche ne sera pas revendicative : "On marchera dans le quartier" dit-elle. Et son mari de préciser : "Là, c'est pas le temps de la revendication, _c'est le temps du recueillement_, en hommage au jeune Abdel Kader. Il mérite notre respect. On lui doit au moins ça."

Walid, un des amis d'Abdel Kader tué par balle le lundi 25 janvier 2021 au Mas de Mingue, à Nîmes

"C'est tout un quartier qui pleure"

Le jeune Abdel Kader jouait au foot. Ses copains sont là : "C'est quelqu'un avec qui j'ai grandi, avec qui j'ai joué" dit Walid... "Je l'ai vu la veille, on rigolait, on se faisait des blagues, on jouait au foot. Et de se dire que le lendemain je suis chez moi tranquillement et je vois mon petit frère entrer dans ma chambre et qui me dit : "Abdel Kader est mort". Mon petit frère pleure. Moi, je pleure. Je vais dehors, c'est tout un quartier qui pleure. Tout le monde parlait de lui en bien. C'est écœurant, c'est triste."

Houssein, plus âgé, ou Walid, du même âge, tous au Mas de Mingue, à Nîmes, disent du bien du jeune Abdel Kader, 17 ans, mort tué par balle le lundi 25 janvier 2021

Choix de la station

À venir dansDanssecondess