Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une marche en hommage à Nabila et contre les féminicides à Saint-Ouen

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Saint-Ouen, France

Environ 150 personnes se sont rassemblées ce mardi soir, à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, devant la mairie, en hommage à Nabila, une jeune femme de 23 ans, tuée le 9 mars dernier, égorgée devant son bébé de six mois. Son compagnon a été mis en examen pour meurtre.

Deux participantes au rassemblement en hommage à la jeune femme, tuée le 9 mars dernier, à Saint-Ouen
Deux participantes au rassemblement en hommage à la jeune femme, tuée le 9 mars dernier, à Saint-Ouen © Radio France - Rémi Brancato

Environ 150 personnes se sont rassemblées ce mardi soir, devant la mairie de Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis pour rendre hommage à Nabila, cette jeune femme de 23 ans, tuée le 9 mars dernier dans son appartement du quartier des Puces, égorgée devant son bébé de six mois.  Son compagnon, âgé de 21 ans, qui avait tenté de fuir avec l'enfant, a été arrêté puis mis en examen pour meurtre et placé en détention. 

Une marche et un rassemblement devant la mairie

Une partie des manifestants était partie de la rue des Rosiers, où s'était déroulé le drame, à quelques centaines de mètres de l'hôtel de ville. A l'appel de plusieurs associations féministes de Seine-Saint-Denis (l’Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et les associations SOS Femmes 93 et Femmes Solidaires de Saint-Ouen) les manifestants ont dénoncé les féminicides et les violences faites aux femmes

ECOUTER - Le reportage de Rémi Brancato

"Une femme de 23 ans qui laisse un bébé de six mois, ça fait très très mal" dit Zohra, une habitante de la ville. "C'est révoltant qu'encore en 2018 des féminicides se produisent dans l'indifférence quasi générale, puisqu'on n'est pas très très nombreux" dénonce Onyemah Egwunwoke, qui travaille au mouvement du planning familial.

Des rassemblements similaires depuis 13 ans

Depuis 2005, les associations de Seine-Saint-Denis organisent une marche en hommage aux femmes tuées par leur compagnon ou leur mari. "Nous avons commencé à l'initiative de la population, à Rosny-sous-Bois, où une femme a été assassinée, pour que cette femme ne meure pas dans l'indifférence, dans le silence" explique Marie-Christine Mourgue, présidente de SOS Femmes 93. 

Marie-Christine Mourgue, de l'association SOS Femmes 93

Au mois de janvier, une marche similaire avait été organisée à Montreuil, après la mort de Mariama, défenestrée fin décembre. Son mari a été arrêté et mis en examen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess