Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Dordogne, près d'une mère sur cinq est célibataire

mercredi 7 mars 2018 à 20:40 Par Willy Moreau, France Bleu Périgord

L'Insee vient de dévoiler une étude sur les familles monoparentales. La Dordogne est le département de la région Nouvelle-Aquitaine où les mères de familles sont le plus souvent célibataires

Plus de 19% des mères en Dordogne élèvent seules leurs enfants (image d'illustration).
Plus de 19% des mères en Dordogne élèvent seules leurs enfants (image d'illustration). © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Près d'une mère sur cinq élève seule ses enfants dans le département de la Dordogne. C'est le département de la région Nouvelle-Aquitaine où le taux est le plus élevé d'après une étude que vient de dévoiler l'Insee

Davantage de chômage

Ces mères célibataires sont généralement plus âgées que les mères en couple. Mathilde n'a pourtant que 23 ans mais cette Périgourdine élève seule son petit garçon de six mois. Financièrement, elle peut toutefois compter sur sa mère Yolande. 

Même si la Dordogne se détache, les taux sont relativement semblables dans toute la région Nouvelle-Aquitaine. - Aucun(e)
Même si la Dordogne se détache, les taux sont relativement semblables dans toute la région Nouvelle-Aquitaine. - Insee

D'après cette étude, les mères qui élèvent seules leurs enfants sont au chômage dans 40% des cas. Zora, une ancienne aide à domicile chez les personnes âgées à Périgueux, a dû affronter un divorce et prendre en charge ses 4 enfants. "Ça demandait une sacrée organisation. Il fallait les emmener à l'école, puis aller travailler. Enfin les rechercher et préparer le repas". 

Ces mères vivent davantage en ville où l'on "trouve plus facilement des logements sociaux", explique Cédric Lacour, chargé d'études à l'Insee. Un tiers des familles monoparentales vivent en HLM contre 8% à peine des couples avec enfants.